Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 septembre 2016

Burkina ?

  Les Français sont-ils des imbéciles ? Ou si c'étaient plutôt les journalistes et politiciens , qui traitent leurs lecteurs comme tels? On pourrait se le demander, en voyant le raffut invraisemblable fait autour de cette histoire de vêtement féminin. Déjà, avoir occupé les ondes avec des débats oiseux sur le voile islamique, la burqua... Les islamistes  peuvent être satisfaits, leurs provocations marchent.

  Les 88 morts de Nice méritaient mieux que cette bouffonnerie. Car l'utilisation politicienne de la douleur des parents et de la colère du peuple français est indécente .

 

02 juin 2011

Luc Ferry est-il un philosophe?

Vous savez, ce mec qui dit Il y a une rumeur de pédophilie impliquant un ancien ministre, je n'ai aucune preuve mais j'en suis sûr... Et vlan, c'est parti, grand brouhaha dans la cour des miracles médiatiques. Aucun nom ne doit être cité, mais...ça brûle sur les langues, un nom est cité. Si je portais ce nom, soit je suis innocent, et alors je cite l'Express en justice pour lui faire payer des dommages moraux faramineux, soit...eh bien, je me retire dans un monastère au fin fond d'une montagne perdue afin de me repentir jusqu'à la fin de mes jours. Quoi qu'il en soit, cette politicaille de bas empire est à vomir : ceux qui remuent cette boue ne valent pas mieux que les présumés coupables, et faire dépendre le choix d'un président en 2012 de manoeuvres aussi répugnantes, c'est témoigner d'un bien grand mépris pour la démocratie et le peuple français. Peuple qui se réveillera, n'en doutons pas, pour poser les vraies questions.

14 mai 2011

Art politique : bravo l'artiste !


   
     

 
 

" Ah ! les cons " (sur un Munich palestinien)

Le Point - Publié le 12/05/2011 à 11:09


 

Mais comment peut-on être aussi "con" ?

Et comment tant de commentateurs, comment telle éminence de telle commission parlementaire, tels ministres ou anciens ministres, comment le Parti socialiste, bref, comment tant d'esprits raisonnables peuvent-ils accueillir comme une bonne nouvelle, un bon signe, comme la réunion trop longtemps différée d'un peuple trop longtemps divisé, cette réconciliation Fatah/Hamas qui est, en réalité, une catastrophe ?

C'est une catastrophe pour Israël qui voit remise en selle une organisation dont le mode d'expression diplomatique privilégié consiste, depuis son putsch de 2007, à tirer des missiles sur les civils de Sderot et qui, il y a tout juste un mois, faisait tirer sur un bus scolaire à l'arme antichar Kornet.

 

lire la suite sur le point.fr. Et ne manquez pas les commentaires des lecteurs, qui montrent beaucoup d'esprit critique et de jugeotte. Rappellent notamment à BHL que c'est Israël même qui a mis en selle le Hamas, en refusant de discuter avec Yasser Arafat.Et soulignent que ceux qui ne pensent pas comme BHL sont des cons, ben voyons !

 

 

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945
 
 

04 janvier 2011

Quelqu'un qui marche comme Donald...

 

...normal qu'il fasse "coin coin" !O.
-------------------------------------------

Chatel défend les "fautes de langage" de Sarkozy

Par LEXPRESS.fr, publié le 04/01/2011 à 17:17

 
 
Chatel défend les "fautes de langage" de Sarkozy

Pour Luc Chatel, les fautes de syntaxe de Nicolas Sarkozy ne sont pas un problème: le président de la République se fait comprendre de tous les Français.  

REUTERS/Pascal Rossignol

Un député PS a interpellé le ministre de l'Education sur les fautes de français du chef de l'Etat. La réponse, publiée par Mediapart, est savoureuse.

 
C'est un échange de courriers savoureux que vient de révéler le site Médiapart. Tout part d'une question écrite du député PS François Loncle adressée en mai 2010 au ministre de l'Education nationale, Luc Chatel. Son objet: les "difficultés" que semble éprouver l'actuel président de la République "à pratiquer la langue française".

lire la suite :
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/chatel-defend-les-fautes-de-langage-de-sarkozy_949776.html#xtor=AL-447


le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

10 décembre 2010

Vive Siné !

 

18:04 11 réactions

Philippe Val condamné, en fait !

Affaire Siné: «Charlie Hebdo» condamné

40.000 euros de dommages et intérêts, un communiqué judiciaire à publier en Une du journal : l’hebdo satirique «Charlie Hebdo» se voit reprocher par le TGI de Paris une rupture abusive du contrat qui le liait au dessinateur.


Siné (Sipa) Siné (Sipa)

Lire le texte :
http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20101209.OBS4436/affaire-sine-charlie-hebdo-condamne.html


le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

24 novembre 2010

Notre président a-t-il les nerfs fragiles?

 

 

Il faut faire attention ! C'est tout de même lui qui a le bouton nucléaire de la France ! O.
-----------------------------------------------------------------------------------

Nicolas Sarkozy a piqué un coup de colère face à des journalistes, vendredi, en marge du sommet de l'Otan à Lisbonne, selon L'Express.fr et Mediapart. Lire la suite l'article

Le Président aurait "pété les plombs" pendant 10 minutes, avant de clore son intervention par : "Amis pédophiles, à demain".

Voici un extrait sonore de ce off, enregistré par Libération.fr :

(Source : Libération.fr / Montage : Le Post)

En cause : le fait que le chef de l'Etat ait été présenté dans la presse comme "le trésorier" d'Edouard Balladur lors de la campagne 1995 dans des articles relatant les derniers rebondissements sur l'affaire Karachi.

Un coup de sang présidentiel confirmé par le JDD. De son côté, Le Monde a expliqué pourquoi il n'en avait pas parlé.

Thierry Arnaud, journaliste à BFM-TV et RMC, a raconté en détail le making-off de coup de colère présidentiel.

Après l'entretien, le président aurait demandé à tous les journalistes qui avaient enregistré la scène de détruire leurs bandes.

Ce qui n'a pas été fait puisque Libération diffuse mardi, sur son site, l'intégralité du off présidentiel.

 

 
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

 

 

08 octobre 2010

C'est fini le foutage de gueule?

 

 

 
... C'est quand même notre président, quoi !O.
--------------------------------------------------------------


 

Nicolas Sarkozy au secours des livres

Par Jonathan Reymond (Étudiant en journalisme)

Hier matin au lycée Jean-Baptiste Corot de Savigny-sur-Orge, dans l'Essonne, on attendait Frédéric Mitterrand et Luc Châtel, respectivement ministres de la culture et de l'éducation, qui venaient lancer l'opération « Ciné-Lycée » visant à mettre à disposition des lycéens un catalogue de 200 chefs-d'oeuvre du cinéma. Surprise, Nicolas Sarkozy en personne avait fait le déplacement.

sarko_1.jpg
AFP BORIS HORVAT

L'occasion était belle en effet, pour le chef de l'Etat, de défendre la loi Hadopi contre le téléchargement illégal, qui connaît une mise en route pour le moins chaotique. Estimant probablement que les adolescents représentent la grande majorité des « cyber - pirates », le Président de la République a tenu à rappeler aux lycéens que, sur internet aussi, « il y a des règles ».


Lire la suite :

http://bibliobs.nouvelobs.com/20101006/21694/nicolas-sark...
 
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

 

 

 

20 juillet 2010

Est-ce que la Révolution, c'est le crime?

...


J'aime bien Robert Badinter, et c'est pour cela que j'espère que ce titre n'est pas de lui, parce que rapprocher les deux mots, "Révolution" et "Crime", est une pure ânerie. La violence s'est donné libre cours pendant la Révolution (les aristocrates n'étaient pas d'accord pour lâcher le pouvoir...) mais il ne faut pas oublier qu'elle a apporté de grands progrès sociaux et politiques, dont nous bénéficions aujourd'hui, même si les forces du passé ne renoncent pas à nous faire régresser ! O.
----------------------------------------------------------------

Robert Badinter:"Avec la Révolution française, le crime envahit l'art"

Par Annick Colonna-Césari (L'Express), publié le 16/03/2010

Selon Robert Badinter : "La transgression de l'interdit obsède les artistes. Une dimension terrible et secrète qui se révèle lors du crime."

drj.-p. guilloteau/l'express

Selon Robert Badinter : "La transgression de l'interdit obsède les artistes. Une dimension terrible et secrète qui se révèle lors du crime."

 

Lire l'article :

http://www.lexpress.fr/culture/art/robert-badinter-avec-l...


le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

28 mai 2010

Qu'on se livre aux livres !


je veux vivre de livres, à en être ivre !O.
-----------------------------------------------------------------

«A vous de lire!», l'opération du jour. Billet

Ceux qui aiment lire prendront le train

Ça faisait partie des propositions lancées par Frédéric Mitterrand pour sauver la lecture, cette espèce qu'on dit menacée : une énième fête du livre, « fondée sur un principe participatif qui consiste à inviter les Français à lire dans l'espace public.» Moins de deux mois plus tard, c'est parti, l'écrivain Chloé Delaume a donné sa bénédiction en acceptant de marrainer l'opération, et ça s'appelle « A vous de lire ! ».

A-vous-de-lire.JPG
Du 27 au 30 mai, dans le cadre de l'opération "A vous de lire!", une bibliothèque gratuite de 10.000 livres est ouverte aux usagers de la SNCF.

On entend sans doute démontrer par là qu'il n'est pas question de traîner, rue de Valois, quand  on a une idée en tête. Pas question de se contenter d'un simple effet d'annonce : la mise en oeuvre est immédiate, ou presque. Pourquoi prendre le temps de la réflexion quand on peut se hâter ? Ça doit être ce qu'on nomme la culture du résultat.

Résultat, justement : un site internet coloré a été mis sur pied, qui annonce toutes sortes de partenariats et de lectures à travers la France, la tenue des 4èmes Assises internationales du roman dont on vous a déjà touché deux mots ici, et surtout cette opération « Passe-livre SNCF », qui apparaît au bout du compte comme la principale innovation de cette nouvelle manifestation.

Depardieu, passeur de livres

Gérard Depardieu soi-même en a donné le coup d'envoi hier, en lisant quelques pages de Saint Augustin, de « Cyrano de Bergerac », et en confessant le rôle capital qu'a tenu la littérature dans sa vie depuis qu'il est tombé sur le merveilleux « Chant du monde », de Jean Giono.

 

lire tout :

http://bibliobs.nouvelobs.com/20100527/19710/ceux-qui-aim...
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


31 mars 2010

Salut l'ami !



Siné Hebdo, c'est fini ! Victime des duretés financières ( c'est toujours par le porte-monnaie  qu'il nous tord le cou, ce syndicat de boutiquiers dans lequel nous vivons...) Siné rend son tablier et cesse sa publication. Salut l'ami, on t'aime !

Siné, 60 ans et toutes ses griffes

Par Cavanna (Écrivain)

Il a toujours été pour les chats, le jazz, l'humour, et contre l'armée, les flics, les religions. Un album rassemble «60 ans de dessins» de Siné, et le fête

sine5.jpg
Baltel/Sipa
Siné

Increvable Siné ! Comme ses chats bien-aimés, il retombe toujours sur ses pattes. Le coup en vache qui devait le jeter à bas, il en fait un triomphe. Ce gros bouquin est le trophée de sa victoire.

Comme tout le monde, c'est par les chats que j'eus tout d'abord connaissance de Siné. Vers les années 1950, on vit soudain des chats partout, surgis va savoir d'où. Des chats-cals-(en-bourre) - Siné, tu permets ? - qui vous fixaient de leur bonne bouille ronde, calembourdesques à faire pâlir le calembour, étirant d'une oreille à l'autre un sourire fait d'une demi-circonférence qu'il suffisait de retourner pour obtenir une grimace tout aussi éloquente, mais en sens inverse.

sine3.jpg
Siné

Comment ce gars, qui prenait le départ d'une brillante carrière d'humoriste genre intello d'avant-garde apprécié par un lectorat plutôt snob, est-il devenu cet enragé, ce semeur de merde qui allait foutre le feu aux quatre coins de la presse française ? C'est que les gens qu'il fallait -Leonor Fini, Jean-Jacques Pauvert... - ont su déceler le tempérament de Siné et son principal, pour ne pas dire son unique centre d'intérêt. Tempérament de bagarreur, intérêt puissant pour la chose politique.

 

Lire la suite :

http://bibliobs.nouvelobs.com/20091008/15140/sine-60-ans-...



le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


18 mars 2010

J'aime les femmes...


Trois femmes  à la tête de la gauche  ! Voilà une première.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Régionales: la "gauche solidaire" veut une "victoire totale"

Martine Aubry, Cécile Duflot et Marie-George Buffet, qui dirigent les trois principaux partis d'opposition, ont appelé jeudi les Français à adresser une "bonne gauche à la droite" au deuxième tour des régionales. Lire la suite l'article

Toutes à leur "bonheur" d'avoir rassemblé la gauche, les trois chefs de file ont fait mine d'éluder les questions sur l'avenir de leur alliance électorale, mais la prochaine élection présidentielle de 2012 est déjà dans toutes les têtes à gauche.

La gauche, qui présente des listes communes quasiment partout en France pour le second tour, sauf en Bretagne et dans le Limousin, espère dimanche amplifier le message du premier tour, qui a vu l'UMP arriver en deuxième position derrière le PS. La droite pourrait perdre les deux dernières régions qu'elle dirigeait depuis 2004, l'Alsace et la Corse.


le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


18 février 2010

Cherchez l'erreur...

 

"Les traders de BNP se partageront 500 millions d'euros de bonus" (Yahoo finances)


"La France mobilisera 100 millions d'euros supplémentaires sur deux ans (2010 et 2011) pour la reconstruction d'Haïti, dévasté par un tremblement de terre le mois dernier, a annoncé Nicolas Sarkozy. " (Yahoo actualités)
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sa Seigneurie est trop bonne...O.

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


15 janvier 2010

"Nous ne sommes pas une démocratie..."

  "Nous ne sommes pas une démocratie. Nous sommes une République qui tente depuis un siècle de devenir une ploutocratie et qui est en passe d'y parvenir. "dit Russell Bank.
  "Les banquiers, les gestionnaires de fonds spéculatifs, les lobbyistes et les PDG de multinationales sont des voleurs." C'est ce qu'il dit encore,, du moins il constate qu'il n'est plus déplacé ou impoli de le dire. Et le dernier discours d'Obama va dans le même sens. Mais les actes suivent-ils les discours d'Obama ? Voyez ce qu'en pense le grand écrivain américain :
 

L'an I d'Obama, par Russell Banks

Par Nouvel Obs

L'écrivain américain, figure de proue des progressistes et supporter du candidat Obama de la première heure, s'interroge sur les douze mois de sa présidence

 

Le Nouvel Observateur. - Un an après l'élection d'Obama, tout en sachant que l'ardoise laissée par Bush est catastrophique (Guantanamo, Irak, Afghanistan, Moyen-Orient, crise financière, politique énergétique), n'a-t-on pas attendu trop de miracles d'Obama? Quels sont, à vos yeux, les réussites et les échecs de sa politique?

 

 

 

Russell Banks. - Laissons de côté sa personnalité et son habileté rhétorique. Si l'on considère que toutes les facettes de la politique de Bush sont des échecs, on peut mesurer à quel point Obama a déçu en constatant combien il se situe dans la continuité de son prédécesseur. En Irak et en Afghanistan, rien n'a changé. Le Pakistan, le Yémen, l'Iran, la Corée du Nord ? Moins de discours belliqueux et moralisateurs mais, en fin de compte, c'est toujours la même chose. Le conflit israélo-arabe? Cuba? Le Venezuela? La Russie? La Chine? Jusque dans nos relations avec «la Vieille Europe» de Rumsfeld, et en dépit d'un changement bienvenu dans le ton et le choix des mots, la continuité entre Bush et Obama est aussi manifeste que si John McCain avait prêté serment il y douze mois. Les changements sont superficiels, linguistiques, stylistiques et protocolaires. Autrement dit, ils sont purement tactiques. La stratégie globale à long terme demeure la même.

 

Lire la suite :

http://bibliobs.nouvelobs.com/20100114/16951/lan-i-dobama...#

 

Très intéressant, pour mieux comprendre la politique américaine.O.
 

banks.jpg
Thony Belisaire/AFP
Auteur de nombreux romans dont «De beaux lendemains», «Affliction» et «American Darling», portés au cinéma par Atom Egoyan, Paul Schrader et Martin Scorsese, Russell Banks a récemment publié «la Réserve» chez Actes Sud.

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

12 janvier 2010

saint Martin a partagé son manteau avec un pauvre

Une lettre ouverte d'Atiq Rahimi

Comment peut-on être Afghan à Paris

Par Atiq Rahimi (Écrivain)

Ce dimanche 10 janvier, sur le bord du Canal Saint-Martin, plusieurs centaines de personnes se sont réunies pour réclamer des mesures en faveur des nombreux Afghans sans-abri qui campent dans cette partie de Paris. La chanteuse Jane Birkin était présente, mais aussi l'écrivain Atiq Rahimi, prix Goncourt 2008, qui avait publié cette lettre ouverte en fin de semaine. Parmi ses premiers signataires figurent Charlotte Rampling, Carole Bouquet, Patrice Chéreau, Marjane Satrapi, Charlotte Gainsbourg. Elle reste d'actualité, la voici

Paris, Canal St Martin, 7 janvier 2010

Ils sont jeunes, certains ont à peine quinze ans, aucun plus de trente. Les plus chanceux ont une écharpe et un bonnet. Presque pas un n'a de gants. Le thermomètre pointe zéro. Qu'est-ce que ça change ? De toute façon, ce n'est pas le maigre brasier, deux planches minables, quatre cageots humides qui vont les réchauffer.

Ils sont cent cinquante à peu près. Cinq cents dans tout Paris, à marcher dans des tennis troués, à tourner, sans trouver où s'arrêter au chaud.

Ils sont Afghans.

Afghans-square-Villemin_Jobard-Sipa.jpg
(c)Jobard-Sipa
Sans-abris afghans au Square Villemin, à Paris, à deux pas du Canal Saint-Martin.

Ils ont lâché leur vie, leur famille, leurs amis, leur pays. La plupart viennent de régions contrôlées par les talibans. D'autres non. Quelle importance. Des bombes sautent à Kaboul. C'est tout le pays qui s'abandonne à la guerre.

La France, c'est-à-dire nous, les poursuit comme des criminels. Menottes, avion : c'est aux barbus qu'on les remet puisque les intégristes sont les seuls à leur ouvrir les bras.

Souvenez vous de ce temps : on appelait encore un mineur un enfant. Aucun ministre alors ne se serait permis de nous laisser croire qu'il est bon de laisser un enfant l'hiver dans la rue. Même étranger.

Et il y a certainement eu une époque où on appelait un immigré un homme. Même s'il était sans papier.

rahimi_(c)H.Bamberger.D.R..jpg

©H.Bamberger. D.R.

Atiq Rahimi

Ces enfants, ces hommes sont venus chez nous portés par l'espoir d'échapper à la violence. D'étudier. De mener une vie paisible. D'être dignes. Ce ne doit pas être trop demander.

Ne jetons pas dans les eaux du canal le manteau que St Martin a partagé avec un pauvre.

Atiq Rahimi

Agenda : ce mercredi 13 janvier, projection/débat du film «In this World» avec des responsables d'ONG et des Afghans qui témoignent. Au Comptoir des mots, 80 quai de Jemmapes, 75010 Paris.

Pour signer l'appel d'Atiq Rahimi

Besson: «Tout mineur étranger doit être accueilli»
 

 

http://bibliobs.nouvelobs.com/20100111/16919/comment-peut...

 

 

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

05 janvier 2010

Les rebelles...

du temps du Professeur Choron, c'était Hara Kiri et Charlie Hebdo, les rebelles. Maintenant, c'est quoi , avec Philippe Val, qui a viré Siné pour plaire à Sarko et Askolovitch ? La Voix de son maître? O.

Coquin de cochon, Charlie s'expose !

Exposition Charlie Hebdo, Musée de l'érotisme, Paris 18e, jusqu'au 31 mai 2010

 

 

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

 

15 décembre 2009

Trop occupés à lécher les bottes...

TF1 et France 2 n’ont pas vu la mosquée profanée

Lundi 14/12/2009 | Posté par Antoine Menusier

EDITO. Les deux chaînes, hier soir dans leur « 20 Heures », ont fait l’impasse sur une info dérangeante pour le pouvoir et son débat sur l’identité nationale.

 -- Cliquez pour voir l'image en entier

Est-ce le visage en sang de Silvio Berlusconi, urgente info, qui, hier soir, a chassé des « 20 Heures » de TF1 et de France 2 le sujet sur la profanation de la mosquée de Castres, dans le Tarn ? Ou les deux grandes chaînes n’ont-elles tout simplement pas jugé nécessaire de relater cet acte raciste survenu dans la nuit de samedi à dimanche ? Le site Internet de TF1 en parle, pourtant. Mais point d’images de cela dans le journal de Claire Chazal. Or chacun le sait bien, la télévision valide le réel plus que toute autre source d’information.

Les téléspectateurs des deux journaux de la soirée n’ont donc pas vu, ni su peut-être, qu’une mosquée, à Castres, avait été recouverte des inscriptions suivantes : « White power », « Sieg heil », « La France aux Français », en plus de deux croix gammées, et que des pieds et des oreilles de cochon avaient également été retrouvés dans les parages.

Lire la suite et le debat des lecteurs : http://yahoo.bondyblog.fr/news/200912140028/tf1-et-france-2-n-ont-pas-vu-la-mosquee-profanee

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


10 décembre 2009

Ah ça ira ça ira ça ira ! Les aristocrates à la lanterne !

 

 Qu'est-ce qu'il a voulu dire, notre Canto qui mâche pas ses mots? - notez que je serais de son avis, ça m'étonnerait pas...Vive Canto, l'abbé Pierre et Robespierre ! O.

Eric Cantona : "être français, c'est être révolutionnaire !"

Eric Cantona, invité à donner son point de vue sur le débat de l'identité nationale a estimé mardi qu'être français ce n'est pas "chanter la Marseillaise" mais "c'est d'abord être révolutionnaire" : "Etre français est-ce que c'est devoir parler français, chanter la Marseillaise, lire la lettre de Guy Môquet ? Ca c'est être con! Je ne dis pas que chanter la Marseillaise c'est être con (...)  Etre français c'est être révolutionnaire, d'abord (...) On ne peut pas accepter tout ce qui se passe" Lire la suite l'article

 

Eric Cantona : "être français, c'est être révolutionnaire !"

Eric Cantona présentait son livre de photographies de personnes mal logées réalisé pour la Fondation Abbé Pierre

"On s'habitue à ce système, à ce qu'il y ait des gens dans la rue, à tout ce qu'on nous balance à la télé, à la manipulation des politiques, à leur bourrage de crâne, à s'abrutir. Il faut se battre contre nous-même, contre nos idées reçues, contre la facilité et arrêter de se dire que tout ça fait partie du décor".

Les bénéfices seront reversés intégralement à la Fondation Abbé Pierre.

 

http://fr.news.yahoo.com/45/20091208/ten-eric-cantona-etr...
 

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

30 novembre 2009

Il est devenu célèbre...

Eric-Raoult_Capman-Vincent_Sipa.jpg
(c)Capman/Vincent/Sipa
Eric Raoult





 Pourquoi cette fronde universelle contre Eric Raoult?
 Par Jérôme Garcin 
 
http://bibliobs. nouvelobs. com/20091127/ 16136/pourquoi- cette-fronde- universelle- contre-eric- raoult
 
  Je comprends mal cette fronde universelle contre Eric Raoult. Le député jovial de l'UMP a toujours été un homme mesuré et raffiné. Il a traité autrefois Edith Cresson de «vulgaire femme de poissonnier»? Il adore décréter le couvre-feu dans sa bonne ville du Raincy? Il souhaite le rétablissement de la peine de mort? Il condamne l'homoparentalité ? Il soutient le régime de Ben Ali et applaudit l'expulsion de Tunisie des journalistes français trop irrespectueux? Et alors? 

  Même son texte, qui a provoqué l'hallali, sur Marie NDiaye, a été mal compris. Il priait seulement la lauréate du prix Concourt de la fermer. Mais jamais il n'a demandé qu'on l'emprisonne à la Santé. On voit par là qu'il demeure un gentleman. Il ajoutait qu'il convient de toujours respecter «la cohésion nationale, l'image de la France et surtout le chef de l'Etat». La vérité est que sa tirade était beaucoup trop nuancée pour être franche.
  Car ce «devoir de réserve», dont Raoult est l'héroïque garant, les anciens ministres de Sarkozy sont en train de le piétiner sauvagement. Bernard Laporte dégomme Rachida Dati, Kouchner et tous les députés dans «Un bleu en politique» (Presses de la Cité); Yves Jégo casse François Fillon dans «15 mois 5 jours» (Grasset); et on attend le livre larmoyant de Christine Boutin, qui a le bon goût de comparer son éviction du gouvernement à un crash aérien. Sans compter Nathalie Kosciusko-Morizet, encore secrétaire d'Etat, qui s'en prend à de mystérieux «crapauds fous» dans l'énigmatique «Tu viens ?» (Gallimard). A côté, la polémiste Marie NDiaye, c'est Soeur Sourire. 
  Ce sont donc ces immenses politiques, devenus de très grands écrivains, que visait Eric Raoult en proclamant : «Le droit d'expression ne peut devenir un droit au règlement de comptes personnel.» Et si Frédéric Mitterrand défend son «estimable ami» du Raincy, c'est parce qu'il est devenu, lui qu'on a connu si bavard, un troublant adepte du devoir de réserve.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Andy Warhol  a dit que n'importe qui peut être célèbre pendant un quart d'heure. En voilà un qui a bien réussi, même si c'est en décrochant la palme du ridicule. Au passage, on aura appris qu'il est un excellent ami de Frédéric Mitterrand.. . Dis-moi qui tu hantes...O.

14 novembre 2009

Vous voulez voir un politicien zélé?

Regardez tout en bas !

 

Quel «devoir de réserve» pour Marie NDiaye?

Bernard Pivot répond à Eric Raoult: «Le lauréat du Goncourt n'est pas la voix de la France»

Par Grégoire Leménager

C'est la dernière trouvaille d'Eric Raoult, on vous en touchait deux mots dès hier ; dans une question écrite à « M.le ministre de la culture et de la communication », le député UMP de Seine-Saint-Denis demande à Frédéric Mitterrand de rappeler à Marie NDiaye qu'elle doit, en tant que lauréate du prix Goncourt 2009, observer un « devoir de réserve » pour « respecter la cohésion nationale et l'image de notre pays ». Bernard Pivot, membre de l'Académie Goncourt, lui répond sur BibliObs.com

Bernard-Pivot_Pol-Emile_Sipa.jpg
(c)Pol-Emile/Sipa
Bernard Pivot

BibliObs.- Quelle a été votre première réaction en découvrant le texte de cette question écrite ?

Bernard Pivot.- Je ne vois pas très bien où Monsieur Eric Raoult est allé chercher ce « devoir de réserve » qu'il a inventé de toutes pièces. Il n'existe aucun précédent à ma connaissance dans l'histoire du Goncourt.

Il invoque quelque chose qui n'a jamais existé, n'existe pas et, grâce à Dieu, n'existera jamais. Pas plus pour les lauréats du Goncourt que pour ceux du Nobel, auxquels il est arrivé parfois de tenir des propos très engagés. Le discours de Camus, en 1957, avait par exemple fait couler beaucoup d'encre... Mais un lauréat dit ce qu'il veut, et n'engage en rien l'Académie qui l'a couronné.

BibliObs.- La façon dont il en appelle à l'autorité de Frédéric Mitterrand a-t-elle un rapport avec les statuts juridiques qui sont ceux de l'Académie Goncourt, laquelle a notamment la particularité d'avoir été reconnue « d'utilité publique » par le président de la République dès 1903, mais aussi d'être « soumise au contrôle de deux ministères, celui de la Culture et celui de l'Intérieur » ?

B. Pivot.- Cela n'a rien à voir. Tutelle étatique ou pas, il n'est nulle part inscrit dans les statuts de l'Académie Goncourt qu'elle aurait à choisir des auteurs n'affichant qu'une neutralité inodore et incolore. Le choix se fait en fonction de la qualité d'un roman, sans se soucier des opinions politiques, philosophiques ou religieuses de son auteur.

En revanche, il est certain que le Goncourt lui offre une tribune : certains en profitent pour prendre des positions dans le débat public, d'autres pas. Chacun fait évidemment ce qu'il veut sur ce point. Là encore, c'est comme pour le Nobel. Cela doit être très clair : chaque lauréat a la pleine et entière liberté de s'exprimer comme il l'entend. Et j'imagine que les autres membres du jury auraient la même réaction que moi. Si on se mettait à choisir des écrivains pour telle ou telle opinion, le fantôme d'Edmond de Goncourt viendrait nous tirer les oreilles pendant notre sommeil...

 

Marie-Ndiaye_Goncourt_Lydie-Sipa2_0.jpg
(c)Lydie/Sipa
Marie NDiaye à son arrivée chez Drouant, ce lundi 2 novembre 2009.

BibliObs.- Pas question pour vous, donc, de dire ce que vous pensez des propos de Marie NDiaye ?

B. Pivot.- Je n'ai pas à les commenter, je sortirais de mon rôle. En tant qu'académicien Goncourt, je dois rester absolument neutre. Si un lauréat tenait des propos tombant sous le coup de la loi, ou contraires aux bonnes mœurs, la situation serait différente, mais je ne crois pas que ce soit le cas. Marie NDiaye a tenu des propos politiques qui n'engagent qu'elle, et pas l'Académie, ni la France. Le Goncourt n'est pas la voix de la France.

 

BibliObs.- Il n'empêche que l'an passé, déjà, le lauréat du Goncourt avait pris position contre l'expulsion de réfugiés afghans... Peut-on parler de choix engagés de la part de votre jury ?

B. Pivot.- Non, je le répète, ce sont des choix littéraires. Il se trouve par hasard que le lauréat 2008 est un Afghan venu s'installer en France, et que la lauréate 2009 est une Française née en France, d'un père d'origine sénégalaise et d'une mère bretonne je crois. Mais loin de nous l'idée de couronner des auteurs issus de l'immigration, ce serait absurde ! Le point commun, c'est qu'Atiq Rahimi faisait lui aussi le portrait d'une femme puissante dans « Syngué sabour ». Alors si vous voulez, oui, le Goncourt aime les femmes puissantes.

BibliObs.- Que devrait être selon vous la réaction de Frédéric Mitterrand, puisque c'est lui qu'interpelle Eric Raoult, en lui demandant « ce qu'il compte entreprendre en la matière » ?

Eric-Raoult_Capman-Vincent_Sipa.jpg
(c)Capman/Vincent/Sipa
Eric Raoult

B. Pivot.- Il va sans doute être difficile à Frédéric Mitterrand de traiter par le dédain la question de M. Eric Raoult, qui m'a l'air d'être un député influent. Mais je ne vois pas bien ce qu'il peut dire d'autre que ce que je viens de répondre. Il ne peut répondre que comme s'il était lui-même membre de l'Académie Goncourt [NdlR : d'ordinaire membre du jury Médicis, Frédéric Mitterrand n'a pas participé aux délibérations cette année, et s'en abstiendra tant qu'il exercera ses fonctions rue de Valois].

BibliObs.- Vous semblez presque amusé par cette affaire. Elle n'est donc pas inquiétante à vous yeux ?

B. Pivot.- Non, je prends cela à la rigolade plus qu'au tragique. Monsieur Eric Raoult n'a tout de même pas demandé qu'on aille arrêter Marie NDiaye à Berlin pour la mettre en prison. On voit surtout que cet homme ne connaît vraiment rien au milieu littéraire.

 

(On l'appelle "la Voix de son Maître".O.)

 

http://bibliobs.nouvelobs.com/20091110/15816/bernard-pivot-repond-a-eric-raoult-le-laureat-du-goncourt-nest-pas-la-voix-de-la-fran

10 octobre 2009

Peut mieux faire...

Art politique
Sam 10 Octobre 2009, 12 h 39 min 04 s
De :
Orlando Erre <jotapil@yahoo.fr>
Afficher la carte
À : Arts_Poesie_Mouvement@yahoogroupes.fr

Barack Obama, Prix Nobel de la paix : les raisons d'un choix

Réagissez à cet article Réagissez (4) Classez cet article Classez Imprimez cet article Imprimez Envoyez cet article par e-mail Envoyez PartagezPartagez
Partagez :
Partagez sur Twitter
Partagez sur Facebook
Partagez sur Scoopeo
Partagez sur del.icio.us
Partagez sur BlogMarks
Partagez sur Wikio
Partagez sur Viadeo
Barack Obama lors de son discours après avoir reçu le prix Nobel de la paix.
AP/Gerald Herbert
Barack Obama lors de son discours après avoir reçu le prix Nobel de la paix.
 
Lire l'article :
Chantars no pot gaïre valer
Si d'ins del cor no mov lo chans
Bernard de Ventadour