Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 décembre 2004

Autour de Michel Houellebecq

Et voilà que O et Léah se bagarrent à propos de Houellebecq ! Tout est parti d'un poème de Michel Houellebecq posté par Philippe

Deux hommes nus couchés sur le bord du rivage,
et la vie a tracé de singulières phrases
Sur la peau. Ils sont là, innocents et très sages,
Survivants harassés que la marée arase.

Deux grands requins tout blanc jouent autour de l'épave
Le soleil innocent fait briller les yeux morts
D'un éclat sardonique
Tout cela n'est pas grave
Mais quel affreux décor...
Tournent les goêlands de leur vol concentrique !

(Variation 32 de Michel Houellebecq, extrait de la "poursuite du bonheur" de la collection Librio à 2 euros)


Léah après avoir lu cet extrait, écrit enthousiasmée :

"Oui. Il faut lire Houellebecq attentivement, pour voir les trésors cachés de sa poésie...
Je relève ces belles assonances dans "harassés que la marée arase."
ainsi que cette belle image
Et la vie a tracé de singulières phrases
Sur la peau.
Quant au "Tout cela n'est pas grave" c'est la touche de Houellebecq ; la vie, la mort sont inacceptables, mais "tout cela n'est pas grave""


Mais visiblement Orlando ne partage pas son avis :

"Eh oui... ça me rappelle mes poèmes de lycéen, c'est pas d'hier...avec ses gentilles petites rimes. Mais c'est un sujet pour Bagarres, ça ? Bizz.O."


Ce à quoi répond Léah :

"Tu es d'une mauvaise foi confondante, cher O, dès qu'il s'agit de MH !"


Et voilà, je crois que la bagarre est lancée !

"C'est pas dma fôt, j'aime pas les rimailleurs. Tiens, j'vas poser une tite bombe sur Bagarres.O."






20:55 Publié dans PROSES | Lien permanent | Commentaires (0)