Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 septembre 2016

Le vertige infini...

  Comment disait notre Pascal ? Que le spectacle de ces choses infinies lui donnait un vertige...

  Les astronomes aujourd'hui, ou plutôt les astro-physiciens, ceux qui essaient d'avoir une vue d'ensemble, ne savent plus trop quelle est la dimension de l'Univers , matière noire comprise, s'il est fini ou infini, s'il y en a un seul ou plusieurs en parallèle ou emboîtés...Bref, on a le vertige, comme Pascal.

  Ce qui est vraiment étonnant, c'est le rapport des échelles : un être qui n'est qu'une infime poussière, ce qui ne l'empêche pas de se proclamer fils de Dieu, juché sur une planète qui elle-même  est moins qu'un grain de sable, en route vers un anéantissement certain, bien que très éloigné dans le temps (encore que, tout est relatif, comme disait Einstein), enfin cet être-atome prétend, à l'aide de sa brillante intelligence et de quelques instruments de sa fabrication, se faire une idée de... l'Univers !

Les commentaires sont fermés.