Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mai 2014

Lectures contemporaines : Philippe Beck (8.26)

  Une comparaison intéressante avec le précédent, "Lyre d' &". Ici, le "matériel" semble beaucoup moins riche,  et  surtout le discours plus linéaire. Une signification assez claire se laisse deviner, alors que dans le précédent les fusées éclataient partout, et généraient des bouquets de possibles. Un espace à deux dimensions, après n dimensions. Ce qui n'est pas étonnant, si on remarque que "Dans de la nature" est de 2003, alors que "Lyre d' &" est daté 2009 : la lyre du poète s'est dotée de plusieurs cordes supplémentaires !
 

   "Une signification assez claire" ? allez-vous objecter avec moue sceptique... Bon, je donne mon interprétation, en reconnaissant qu'on peut la juger discutable :
  Il y a deux ou trois indices au départ , notamment dans ces deux vers :

l'arbre monétaire visible :
le poteau aux 10 000 écus actualisés ici.


  Le mot "monétaire" doit nous faire dresser l'oreille : il s'agit d'actualité, et d'actualité économique et politique. D'autre part, "visible" ou "vaste étendue" s'oppose à "apparence" , "heureuse" à "malheur", "refus" à "viabilité chantée". Egalement "arbre" opposé à "poteau", comme "nature" à "culture" on comme tradition  (gingko biloba, l'arbre aux mille écus, doté de mille pouvoirs plus ou moins imaginaires, et le "poteau " bien réel, avec ses "dix mille écus" qui ne sont pas de poétiques feuilles mortes mais des capitaux bien serrés dans des coffres forts)Les "chamanologues" sont les prétendus sorciers économiques du monde médiatique , ceux qu'on nous présente comme des "experts", toujours les mêmes, et qui chantent toujours la même chanson : économiser, travailler,réformer (pour le plus grand bien  de ceux qui ont déjà tout), rembourser la dette. On devine deux mondes parallèles : Le "Secteur Froid" , monstre économique qu'on a appelé aussi "monstre froid" ( parce qu'il ne connaît ni sentiment ni morale), et le "Grand Frigo inconscient", les peuples - vile plèbe à l'intelligence gelée (voir "les paroles gelées" chez Rabelais) -ici , "les yeux en pannes" - qu'on traite en peuplade crédule en lui faisant gober les salades des "chamanologues" : et en avant vers "la guerre des Andouilles" (encore Rabelais). O.
 

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/

Les commentaires sont fermés.