Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 mai 2014

Lectures contemporaines : Philippe Beck (7.24) Dialogue, 4

Chantal :/.../...c'est un paysage mais j'ai l'impression qu'il décrit un tableau..

Orlando : En effet, beaucoup de visuel dans le texte. Peut-être même une allusion à la peinture classique flamande, vers la fin. Mais comme on l'a remarqué, les références à la musique s'y trouvent aussi. Et puis il y a un tel brassage (littérature, mythologie, actualité...) qu'il me semble difficile de rester dans un tableau : c'est beaucoup plus dynamique, le cadre éclate, on est dans l'imaginaire poétique, la pensée en liberté, une expérience que nous faisons tous quotidiennement : s'il était possible d'enregistrer les pensées, sensations , images qui traversent l'esprit simplement en une minute, on obtiendrait... de l'Hyper-Beck !

Les commentaires sont fermés.