Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 avril 2014

Lectures contemporaines : Philippe Beck (5.16)

Dialogue (2)


Chantal

j'aime beaucoup ce texte même si plein de zones obscures subsistent, mais il me parle vraiment. D'accord avec toi pour langage primitif dans l'absence de déterminants mais aussi cela crée des entités qui correspondent à l'imagerie du conte.Et colle aussi à notre imaginaire. J'adore "terribilité"! Par contre je ne comprends pas:"Durabilité de la neige demande une critique?" Est-ce que là on revient au monde adulte?...

72. Neige

 par Philippe Beck

Hiver descend de la neige.
Masse de neige antique.
Elle est réchauffée lentement.
C'est un blanc froid.
Avec les terribilités.
Une beauté à distance.
Dehors, bois de chauffage
que demande la Vie Dedans.
Luge porte le bois.
Actionnée.
Loisir polit
bouton de rose
ou double surface dans le jeu,
et le pont du souvenir
de silences d'enfance.
Futur jouet est courbé.
L'Impossibilité Jouet.
Il avance dans des rudesses.
Vers maison.
Joujou du pauvre
au pays de la neige constante.
Durabilité de la neige
demande une critique ?
Luge porte aliment du feu utile.
Avant l'huile de pierre.
Matière chauffe matière.
Elle éclaire.
Bois et fer lugent le bois.
L. est besoin dans vie rude.
Froid arrête dehors,
là où continue Limpidité
parfois.
Un homme fait un feu intermédiaire.
Dans l'air sec et dur.
Homme enlève de la neige
en chemin.
Il critique la neige ?
Dessous, il y a une clé d'or.
Comme sous le champ au printemps ?
La serrure est loin dans l'apparence.
C'est une clé seule en hiver.
Homme creuse dans de la terre.
Il y a une cassette de fer.
Montagne miniature.
Serrure est dure à voir.
Des yeux doivent s'employer.
Serrure est discrète d'un côté.
La clé aime le côté.
Tour de clé infini
se précise.
Rhumain trouve la manière
de tourner la clé.
Chercherie en hiver.
Eté fait oublier la clé ?
Et le vent sévère ?
Pronom Personnel est dedans.
Il est quelqu'un ou la clé ?
Conte est la serrure infinie
maintenant.
D'où son entretien.


D'après « La clef d'or »


Orlando

Cette phrase en effet nous pose des problèmes, comme beaucoup d'autres d'ailleurs - comme toutes, j'ai envie de dire... Je crois qu'en lisant Philippe Beck, il faut oublier Descartes. En bons rationalistes, nous voulons un sujet, un verbe, un complément, qu'une phrase suive la précédente et que tout soit logique. Mais notre poète casse le fil narratif ou descriptif, embrouille les fils de l'ouvrage et laisse son tableau se former au sein d'une sorte de brouillard. C'est un philosophe de formation, et là manifestement on est en pleine "déconstruction" (concept hérité de Heidegger et développé par Derrida). Je pense qu'il faut lire le poème plusieurs fois, goûter les effets - au besoin les noter- et dégager la ligne principale : un bonhomme tire une luge avec un chargement de bois de chauffage. Tout le reste fonctionne en "harmoniques" - touches colorées ou sonores accompagnant le propos et le mettant en valeur. L'effet est intéressant...
 

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/

Les commentaires sont fermés.