Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 avril 2014

Lectures contemporaines : Philippe Beck (3.10)

La fin d'un long texte philosophique  de PB en hommage à Philippe Lacoue-Labarthe qui venait de mourir. Nous intéresse parce qu'il donne des clés pour lire PB.( sur sitaudis)
 
/.../ Le sens de la phrase, la passion des phrases ondoyantes comme une rêverie historienne - Lacoue-Labarthe confie qu'il n'est pas un penseur spéculatif, malgré l'aveu d'avoir la « tête philosophique » - reposent sur un tact, la notion des éléments rythmiques et antirythmiques dans la syntaxe de la pensée ou élaboration des conditions pour une réponse. A cet égard, il n'y a pas de différence fondamentale entre les essais et les poèmes en vers libres, dont ceux de « Phrase », précisément.
Il s'agit de frayer une voie possible dans l'impossible régnant. Et d'un appel ferme et silencieux au lecteur, à chacun, qui doit tirer la conclusion des conclusions. Chacun est renvoyé à ses décisions, et aux décisions communes, aux apories du sentiment de sa propre insuffisance dans l'inconscience des forces de l'histoire
.Philippe Beck
 

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/

Les commentaires sont fermés.