Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 avril 2014

Lectures contemporaines : Philippe Beck (5)

À PoesieLibreE4@yahoogroupes.fr
 

  Le problème, avec ce genre d'écriture, c'est que l'auteur semmble collectionner les effets poétiques comme d'autres des timbres ou  des papillons, mais il nous les livre en vrac, à charge pour le pauvre lecteur de monter le meuble, genre ikéa, quoi ! Tecnnique artistique très en vogue dans tous les domaines, roman, peinture, cinéma... Dans tel film de Scorsese revu récemment, c'était tout à fait ça : il n'y avait pas de lien visible entre les séquences, il fallait faire travailler ses méninges pour construire l'histoire ! (voir les impressionnistes, et encore plus les pointillistes...)

O.

Les commentaires sont fermés.