Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 novembre 2011

Femmes de tous les pays, unissez-vous !

 


 

 
Lire tout l'article sur ELLE

Manifestation contre les violences faites aux femmes

Elle –  il y a 17 heures
 
Clémentine Autain (Front de gauche) était réjouie samedi à Paris. " C'est l'effet après-DSK. Ça fait longtemps que je n'avais pas vu autant de monde à une manifestation pour les femmes. " Effectivement, plusieurs milliers de personnes - hommes et femmes - ont battu le pavé depuis la Place de la Bastille en direction de l'hôtel Matignon. Un rassemblement comptant de nombreuses organisations féministes, mais également un gros bataillon du Front de gauche, des militants des Verts Europe Ecologie, du PC, du NPA et - effectifs beaucoup plus maigres - du PS. " Le corps des femmes n'est pas une marchandise ni à prendre, ni à vendre ", ont scandé ensemble Eva Joly, Cécile Duflot, Henriette Zoughebi, élue PCF de Seine Saint-Denis et féministe résolue, Tristane Banon, admise un temps à leurs côtés.
" Un sujet majeur de la présidentielle "
La romancière de 32 ans a mis un point final aux poursuites contre DSK. Mais pas au combat féministe. Elle entend désormais se battre pour que la proposition de loi de Marie Georges Buffet, visant à allonger le délai de prescription dans les cas d'agression sexuelle de 3 à 10 ans soit adoptée à l'unanimité. " Dix ans c'est un minimum. Et pourquoi pas l'imprescriptibilité, cela existe au Canada ", a-t-elle déclaré à l'AFP cet après-midi. A quelques mois de la présidentielle, elle espère ainsi que cette mobilisation interpellera les candidats. Idem pour Clémentine Autain qui réclame que la violence faite aux femmes soit " un sujet majeur de la présidentielle ".
 
 

Les commentaires sont fermés.