Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 octobre 2011

Il observe les oiseaux...



 
 
Et il écrit, aussi. Le connaissez-vous?

«La classe moyenne américaine est un summum de vacuité»

18-08-11 à 16:06 par Le Nouvel Observateur 8 réactions

Un an après avoir fait la couverture du magazine «Time», Jonathan Franzen publie «Freedom», sans aucun doute l'événement de cette rentrée. Dans un (très) long entretien, il nous parle de la célébrité, de la dépression des classes moyennes, des années Bush, de Twitter... et de littérature.

Jonathan Franzen (Sipa) Jonathan Franzen (Sipa)
Combien d'écrivains, dans l'histoire du magazine «Time», ont eu les honneurs de sa couverture ? Une poignée : Salinger, Nabokov, Updike ou encore, plus récemment, Toni Morrison et Stephen King. C'est pourquoi le choix de Jonathan Franzen, 51 ans, pour succéder à ces prestigieux confrères fit l'effet d'une bombe dans les cercles littéraires américains. Plébiscité en 2001 pour son roman « les Corrections », Franzen n'avait encore publié que six ouvrages. De là à être considéré comme un nouveau Faulkner...
 
 

18 octobre 2011

Ces 3 qui étaient 4, que le monde nous envie...


 
 
 "Les Trois Mousquetaires" font encore parler d'eux ! Un intéressant petit historique à travers ce diaporama de l'Express ( d'ailleurs plutôt énervant, il fait défiler les images sans vous demander votre avis. Réservé aux amputés de l'index, incapables de faire un clic !) . Cela dit, pas si kitsch que ça,ne boudons pas les plaisirs simples : les films en costumes ne sont jamais décevants, si on s'ennuie on peut toujours admirer les dentelles, les bottes et les plumes d'autruche !


Les trois mousquetaires, du kitsch à toutes les époques

Par Emmanuel Cirodde et Raphaël Cosimano (Studio Ciné Live) - publié le 14/10/2011 à 18:20, mis à jour à 18:34
Les films en costumes en disent toujours aussi long sur l'époque où ils ont été tournés que sur celle où s'inscrit l'histoire originale. En s'emparant du roman d'Alexandre Dumas, les cinéastes ont souvent témoigné de l'air du temps, mais sur lequel, l'emphase et la truculence du récit ont eu un effet loupe, accentuant les petites manies de chaque génération.
Précédent diapo 3 mousquetaires Suivant
Les trois mousquetaires, de Fred Niblo (1921)
Parodies comprises, on compte un bonne vingtaine d'adaptations au cinéma du récit d'Alexandre Dumas. Parmi les premières, celle-ci met en valeur le regard de braise du légendaire Douglas Fairbanks, la moustache de rigueur et tout de velours vêtu. Autour de lui, ce ne sont que dentelles, larges chapeaux et plumes dans une lumière expressionniste. Quant au Cardinal de Richelieu de Nigel De Brulier, il évoque plus Méphistophélès que l'homme d'église.
 

17 octobre 2011

Merci, Dennis, moi et mon ordi on te dit merci !


 
 

Dennis Ritchie, l'autre génie mort en octobre 2011

Le Point.fr - Publié le 17/10/2011 à 12:21 - Modifié le 17/10/2011 à 14:17

Le créateur des bases de l'informatique moderne est décédé quelques jours après Steve Jobs.

Dennis Ritchie, l'autre génie mort en octobre 2011
Dennis Ritchie a travaillé toute sa vie sur la programmation des ordinateurs. © Creative Commons by-sa 2.0 by Peter Hamer / Creative Commons by-nc-sa 2.0 by hyoga

 
Il était l'un des plus grands informaticiens de l'histoire, sinon le plus grand. Dennis Ritchie aurait mérité les honneurs de la planète entière, mais il est décédé dans l'indifférence, au moment où tout le monde parlait de la disparition de Steve Jobs, qui avait succombé quelques jours plus tôt à un cancer. Pas une seule dépêche n'a évoqué son nom
 
 

16 octobre 2011

Oscar Wilde, Symphony in yellow...


 
 S'il n'avait écrit que "Symphony in Yellow", Oscar Wilde serait quand même un très grand écrivain... Bon, ce jugement n'engage que moi, qui ai adoré ce petit poème quand j'étais en 5ème (Il y a bien longtemps...) mais de toute façon , Oscar Wilde est un très grand écrivain et il a fait un beau pied de nez à la société victorienne. :

Un 16 octobre naissait... Oscar Wilde

r Chisato Goya (LEXPRESS.fr), publié le 16/10/2011 à 07:00
 
    Un 16 octobre naissait... Oscar Wilde
    Oscar Wilde : "Je n'ai rien à déclarer hormis mon génie".
    Domaine public/Wikimedia Commons
    Oscar Wilde, le dandy par excellence, n'aimait que le beau. Sa dernière phrase? "Ou c'est ce papier peint qui disparaît, ou c'est moi"



     
     
     

    15 octobre 2011

    Le sale gosse revient...


    http://www.lepoint.fr/musique/orelsan-metamorphose-d-un-sale-gosse-10-10-2011-1382894_38.php
     
    ...Et toujours en rogne contre la société. Il avait fait scandale il y a deux ans avec "Sale pute", il est toujours aussi teigneux mais beaucoup plus efficace. Et il fait les plus fortes ventes du rap français. A suivre !


     

    Orelsan, métamorphose d'un sale gosse

    Le Point.fr - Publié le 10/10/2011 à 17:12 - Modifié le 10/10/2011 à 20:37

    Le rappeur qui avait fait scandale il y a deux ans revient avec un deuxième album très abouti. Convaincant.

    Orelsan, métamorphose d'un sale gosse Orelsan en superhéros sur la pochette de son dernier album, "Le chant des sirènes".

    lire l'aricle :http://www.lepoint.fr/musique/orelsan-metamorphose-d-un-sale-gosse-10-10-2011-1382894_38.php

     
     

    Thomas Tranströmer, prix Nobel de littérature

    Et c'est un poète, bravo, notre pauvre monde a besoin de poésie...

     
     

    Tomas Tranströmer et la poésie du silence

    Le Point.fr - Publié le 07/10/2011 à 21:23

    L'aphasie dont souffre le poète suédois, Prix Nobel de littérature 2011, redouble le silence qui environne son oeuvre poétique.

    Tomas Tranströmer et la poésie du silence
    Tomas Tranströmer, à qui le jury Nobel a décerné le Nobel de littérature, est considéré comme l'un des plus grands poètes contemporains. © Jessica Gow / AP/Sipa
    lire l'article :
    http://www.lepoint.fr/livres/tomas-transtromer-et-la-poesie-du-silence-07-10-2011-1382096_37.php
     
     

    03 octobre 2011

    Adonis


     
     

    Les précieuses archives du poète Adonis confiées à un institut français

    publié le 03/10/2011 à 18:00, mis à jour à 18:00
    Les précieuses archives du poète Adonis confiées à un institut français
    afp.com/Mohammed Mahjoub
    PARIS - Adonis, considéré comme le plus grand poète vivant du monde arabe, a décidé à 81 ans de confier la totalité de ses archives constituées entre Damas, Beyrouth et Paris, trois capitales qui ont marqué sa vie d'écrivain, à l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC).
    lire l'article :

    http://www.lexpress.fr/actualites/1/culture/les-precieuses-archives-du-poete-adonis-confiees-a-un-institut-francais_1036620.html