Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 juillet 2011

Citoyenneté contre "identité nationale"

 

  Rome accueillait en sa citoyenneté les peuples qu'elle avait d'abord conquis, et leur donnait la possibilité d'accéder aux plus hautes fonctions : un Ibère (espagnol) n'a-t-il pas été Imperator ? La République française a suivi cet exemple civique, puisque on a pu voir un descendant d'immigré hongrois ( Sarkozy) accéder à la magistrature suprême. Alors pourquoi s'acharner à renforcer cette mesquine  idée d' "identité nationale", une idée qui exclut, alors que nous avons le noble concept de citoyenneté? C'est la question que pose excellemment cette grande latiniste, Florence Dupont.

Florence Dupont : "Rome ne s'est pas faite en un peuple"

Le Point.fr - Publié le 07/07/2011 à 11:34

Dans "Rome, la ville sans origine" (Gallimard, Le Promeneur), la latiniste Florence Dupont, fille de Pierre Grimal, se penche sur "L'Énéide" de Virgile et dynamite le concept d'"identité nationale".

Florence Dupont : "Rome ne s'est pas faite en un peuple"

"Rome, la ville sans origine" de Florence Dupont (éditions Gallimard, Le Promeneur). © Catherine Hélie/Gallimard





Lire l'entretien :
http://www.lepoint.fr/grands-entretiens/florence-dupont-rome-ne-s-est-pas-faite-en-un-peuple-07-07-2011-1352033_326.php





le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

Les commentaires sont fermés.