Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 mai 2011

Oscar Wilde, celui par qui le scandale...

 


...arrive. Dans l'Angleterre victorienne, prude et triomphante, il ne faisait pas bon afficher une quelconque liberté, et sexuelle moins que toute autre... Oscar Wilde l'expérimenta, qui dut passer par la case prison. Un grand écrivain, et un poète.

"Le portrait de Dorian Gray", version non censurée

 

Les presses universitaires d'Harvard viennent de publier la version originale - et sexuellement explicite - du roman d'Oscar Wilde.

"Le portrait de Dorian Gray", version non censurée

Oscar Wilde (1854-1900), dans un portrait découvert en 1945. © AFP


Oscar Wilde était-il naïf, inconscient, provocateur ? Il n'y avait à l'évidence aucune chance que la revue londonienne à laquelle il adressa, en 1890, son premier Portrait de Dorian Gray ne le publie. Trop explicite quant à la sexualité des personnages, trop évidemment décadentiste, le texte subit une première censure acérée avant d'apparaître dans les pages du Lippincott's Monthly Magazine. Les coups de ciseaux ne le préservent cependant pas des coups de griffe : la critique de l'époque voue le roman aux gémonies. Pour la seconde édition, indépendante, de 1891, Oscar Wilde reprend une nouvelle fois son texte en l'accompagnant d'une préface, où il affirme, pour sa défense, la nécessité de dissocier l'esthétique des principes moraux.


Lire tout :
http://www.lepoint.fr/culture/le-portrait-de-dorian-gray-version-non-censuree-29-04-2011-1324823_3.php


le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

Les commentaires sont fermés.