Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 février 2011

Andrée Chedid

 

André Chedid vient de mourir. Une grande poétesse, saluée partout.Dans sa poésie chante l'amour de la vie, des choses et des gens, attristé sur la fin par la vieillesse et la maladie.On trouvera une  documentation intéressante et un choix de poèmes sur Poezibao, d'où est extrait celui-ci :



120605chedid_1Recueillir le grain des heures
Étreindre l’étincelle
Ravir un paysage
Absorber l’hiver avec le rire
Dissoudre les noeuds du chagrin
S’imprégner d’un visage
Moissonner à voix basse
Flamber pour un mot tendre
Embrasser la ville et ses reflux
Écouter l’océan en toutes choses
Entendre les sierras du silence
Transcrire la mémoire des miséricordieux
Relire un poème qui avive
Saisir chaque maillon d’amitié
Andrée Chedid, Par delà les mots, Flammarion 1995, p. 15.

voir la fiche bio-bibliographique d’Andrée Chedid

 



le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

Commentaires

Très belle philosophie !
Merci pour ce partage.

Écrit par : Victordali | 23 février 2011

Les commentaires sont fermés.