Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 novembre 2010

Allez, un petit coup d'Epicure ...

 

 

  • Livre: Les épicuriens
  • Auteur: Daniel Delattre et Jackie Pigeaud
  • Editeur: Gallimard

Lettre à Ménécée

C'est le texte d'Epicure le plus lu. En voici la traduction que propose La Pléiade, parmi les oeuvres réunies sous le titre Les épicuriens, qui vient de paraître. Transmise au livre X de Vies et doctrines des philosophes illustres de Diogène Laërce, cette lettre est précédée par une sorte de portrait du sage épicurien et suivie par une mise au point doxographique sur ce qui différencie la quête épicurienne du plaisir stable de celle des cyrénaïques, qui eux visent le plaisir en mouvement. La lettre est censée résumer les principes essentiels de la morale d'Epicure. Elle est adressée à Ménécée, un disciple dont on ne sait rien à part qu'il en est le destinataire. Son plan n'est pas sans rappeler le fameux "quadruple remède" dont la formule est condensée par Philodème de Gadara dans son Contre les sophistes : "Le Dieu n'est pas à redouter ; la mort ne crée pas de souci. Et alors que le bien est facile à obtenir, le mal est facile à supporter" et qu'on retrouve, plus développée, dans les quatre premières des Maximes capitales, citées en conclusion du livre X des Vies, et, d'après certains, dans le paragraphe 133 de la Lettre. On notera qu'il n'est rien dit de l'amitié dont on sait par ailleurs qu'elle est un des piliers de l'éthique épicurienne.

Lire la "Lettre à Ménécée" :
http://www.lexpress.fr/culture/livre/lettre-a-menecee-d-e...

 
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

 

 

Les commentaires sont fermés.