Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 novembre 2010

Sollers met dans le mille, quand il veut...

 

 

Il fut traité de débauché, de mégalomane, de porc...

Scandaleux Epicure, par Philippe Sollers

Par Philippe Sollers

Nul ne fut plus insulté que ce philosophe grec qui glorifiait la vie et n'avait pas peur des dieux. Un volume rassemble les textes de ses disciples, de Diogène Laërce à Lucrèce. Prophétique ! 

Vous prononcez le mot « épicurien », et aussitôt un mur de clichés et de préjugés s'interpose. Par définition, un « épicurien » est un individu sensuel grossier, une sorte de notable bourgeois de province qui ne pense qu'à manger, boire et baiser. Ce matérialiste borné est incapable de voir plus loin que son propre corps. Il faut croire que la philosophie d'Epicure (IIIe siècle avant notre ère) a fait, et fait encore, l'effet d'une bombe atomique dont il faut à tout prix se protéger.

Un penseur profond dans un « Jardin » ? Quelqu'un qui vous dévoile, en toute sérénité, la nature des choses ? Qui accepte près de lui n'importe qui sans tenir compte de ses origines sociales ? Qui va même jusqu'à s'entourer de femmes ? Horreur. Lisez, et vous comprendrez pourquoi tous les systèmes de pensée tant vénérés, comme tous les pouvoirs, ont de sérieuses raisons de discréditer cette vision prophétique. Epicure, Lucrèce, deux noms qu'il vaut mieux éviter.

epicure.jpg
DR

lire tout :
http://bibliobs.nouvelobs.com/20101027/22082/scandaleux-e...
--------------------------------------------------------
 
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

 

 

Les commentaires sont fermés.