Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 octobre 2010

Ce que répond Césaire à Guerlain

 

... par la douce voix d'Audrey Pulvar
-----------------------------------------------------------------------------

 

   

 


div { margin: 0px; }
quelques lignes du poète martiniquais, tirées de « Cadastres » :

Cesaire_0.jpg
Sipa
Aimé Césaire


« Vibre... vibre essence même de l'ombre, en aile en gosier, c'est à forces de périr, le mot nègre, sorti tout armé du hurlement d'une fleur vénéneuse, le mot nègre, tout pouacre de parasites... le mot nègre, tout plein de brigands qui rôdent, de mères qui crient, d'enfants qui pleurent, le mot nègre, un grésillement de chairs qui brûlent, âcre et de corne, le mot nègre, comme le soleil qui saigne de la griffe, sur le trottoir des nuages, le mot nègre, comme le dernier rire vêlé de l'innocence, entre les crocs du tigre, et comme le mot soleil est un claquement de balle, et comme le mot nuit, un taffetas qu'on déchire... le mot nègre, dru savez-vous, du tonnerre d'un été que s'arrogent des libertés incrédules. »

 

http://bibliobs.nouvelobs.com/20101020/21949/ce-que-cesai...
 
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


 

Les commentaires sont fermés.