Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 août 2010

Le jazz et la java

 


JAZZ IN MARCIAC

Wynton Marsalis, fidèle du festival

Par Sacha Reins

Wynton Marsalis, fidèle du festival

Wynton Marsalis a inauguré l'édition 2010 du Festival Jazz in Marciac © MAXPPP

Tout l'été durant, Le Point.fr prend la route du jazz dans le sillage de Sacha Reins. Chaque jour, vivez un moment fort. Cette semaine, nous faisons escale à Jazz in Marciac dans le Gers (jusqu'au 15 août).

La ville de Marciac existe-t-elle vraiment ? Ou n'est-elle qu'un fantasme collectif des amoureux du jazz, un espace-temps virtuel à la Matrix entièrement consacré à la note bleue ? C'est la question que l'on peut se poser quand on vient pour la première fois à Marciac. Sur le chemin, aucun panneau de signalisation annonçant la ville n'apparait à plus de sept kilomètres de celle-ci. Et quand enfin on arrive, l'impression de se retrouver dans un monde imaginé ne s'estompe pas tout de suite. Mais qui sont ces gens qui font un triomphe debout à Randy Weston ou qui, après plus de deux heures d'un concert démarré à 23 h 30, supplient Wynton Marsalis de ne pas quitter la scène ? Des gens de la région principalement et qui depuis trente-trois ans, grâce à l'action exemplaire de Jean-Louis Guilhaumon, sont "entrés en jazz" comme on entre au couvent et ont converti tous les alentours jusqu'à Bordeaux, Toulouse et Périgueux.

 

Pour lire la suite ( et voir-écouter plusieurs vidéos de jazz in Marciac :

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

01:02 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.