Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 juin 2010

Le pragmatisme...




Le pragmatisme, un courant philosophique dominant dans le monde anglo-saxon. : réaliste, positiviste, privilégiant le réel et l'expérience, refusant tout recours au surnaturel, au mysticisme , à la rêverie... Une famille de pensée qui semble bien éloignée de toute poésie, et pourtant William James, éminent philosophe états-unien, est contemporain des non moins éminents poètes  Walt Whitman et Emily Dickinson, ses compatriotes.


Les principes de William James


Par Valéry Rasplus (Sociologue)

Le mouvement intellectuel nord-américain connu sous le nom de pragmatisme est intimement associé à Charles Sanders Peirce, John Dewey et William James. C'est sur cette dernière figure que le neurophysiologiste Michel Meulders vient de consacrer plus de six ans de recherche pour nous restituer cette limpide et passionnante biographie d'un personnage avide de savoir, de doute et de curiosité, dont l'optimisme lui faisait croire en la bonté et l'amélioration de l'homme par la raison et la volonté. La méfiance envers les institutions et les problématiques liées aux repères moraux, l'accès à une citoyenneté responsable garantissant l'autonomie de l'homme, ont été au coeur de ses préoccupations existentielles.

couv_william james4b97718e63797_3.jpg

Contextualiser

Michel Meulders nous introduit à un ensemble de contextes qui auront une influence majeure sur la pensée de William James. Tout d'abord l'environnement familial, à la fois ouvert et rigide, ensuite l'atmosphère historique marquée par le traumatisme de la guerre de Sécession, enfin l'attraction intellectuelle, à la fois héritée (Emanuel Swedenborg, Charles Fourier, Ralph Aldo Emerson, Henri David Thoreau), livresque (Charles Darwin, Hermann von Helmholtz, Goethe, Charles Renouvier, etc.) et directe (par ses relations : Jeffries Wyman, Louis Agazzi, Charles Pierce, etc.). A Harvard, où il enseigne, il fréquente le Metaphysical Club, qui fut à l'origine du pragmatisme, en compagnie d'acteurs de premier plan comme le logicien Charles Pierce, le philosophe – positiviste - de l'incertitude et du changement Chauncey Wrigth, le théoricien du Common Law et négativiste agnostique Olivier Wendell Holmes, le juriste utilitariste Nicholas St John Green.


----------------------------------------------------


Une intéressante biographie. Lire la suite de l'article :

http://bibliobs.nouvelobs.com/blog/le-voyageur-social/201...



le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


Les commentaires sont fermés.