Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 juin 2010

Louise Bourgeois, la matière, l'espace, le coeur...


CARNET

DISPARITION - La mort de la sculptrice Louise Bourgeois

AFP

DISPARITION - La mort de la sculptrice Louise Bourgeois

Louise Bourgeois en 2008 lors de l'exposition "L'Araignée, la maîtresse et la mandarine" ©Photo 12/AFP


La sculptrice franco-américaine Louise Bourgeois, figure majeure de l'art contemporain, est décédée lundi à New York à l'âge de 98 ans, a annoncé lundi une porte-parole de son studio. "J'ai la grande tristesse de confirmer que Louise est décédée ce matin à l'hôpital Beth Israel après une crise cardiaque survenue samedi soir", a déclaré Wendy Williams, directrice du Louise Bourgeois Studio.

 

Lire la suite :

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-06-01/dispa... le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


11:44 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

L'artiste laisse une oeuvre polymorphe - sculptures, installations, peintures - mais surtout impudique, dérangeante, cruelle, tragique, dans laquelle chacun peut projeter ses fantasmes. Ses Cellules sont des sortes de reconstitutions carcérales du huis clos familial; ses araignées de bronze géantes ressuscitent la figure de sa mère protectrice - trop sans doute

Écrit par : anne | 01 juin 2010

Oui, elle touche au plus profond. Julia Kristeva lui consacre quelques belles pages dans "Thérèse mon amour".

Écrit par : orlando | 01 juin 2010

Les commentaires sont fermés.