Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 mai 2010

Bonne nouvelle : la poésie , héroïne de roman !


Un polar poétique

Bonne nouvelle : la poésie , héroïne de roman !

Le syndrome Gutmann

Nervalienne devant l'Eternel,  Caroline Gutmann a déjà écrit un feuilleton radiophonique sur les derniers jours du poète. Sa passion pour le doux Gérard prend ici la forme d'un thriller. Dans cette moderne version de Faust, le jeune Marcel Cohen, auteur d'une thèse sur la folie en littérature, rencontre un certain Guy Joseph, gourou médiatique érigé en pape de la révolution médicale.

gutman.jpg
J.-C. Berline
Caroline Gutmann

Ce géant au sourire sardonique recherche un assistant pour effectuer un travail sur Nerval et organiser un colloque sur le poète dont la fin tragique le fascine. Malgré ses réticences, Marcel se voue corps et âme aux diktats du colosse, qui tire sa fortune de sa Clinique de l'Etoile, établissement huppé peuplé de détraqués fortunés. Louise, la pensionnaire de la chambre 7, attire l'attention de Marcel. Tout porte à croire que la vieille dame fantasque est prisonnière des lieux...

Dans ce troisième roman trépidant peuplé de personnages hauts en couleur, Caroline Gutmann mène le lecteur dans un incroyable dédale. Autour de son monstrueux mandarin, les meurtres se succèdent. A chaque fois, une carte de tarot est retrouvée à portée du cadavre. Qui est réellement Guy Joseph ? Bien décidé à ne pas se laisser berner par ce terrible patron, Marcel enquête sur son entourage, découvre un mystérieux Club des Treize et un précieux journal écrit par le compagnon d'internement de Nerval. Polar érudit, le récit regorge de références à l'auteur des « Chimères ». Car c'est surtout le fantôme d'El Desdichado que le héros poursuit. Au point d'adopter sa philosophie de la vie, une forme de mélancolie allègre, de morbidité joyeuse. Il existait déjà un syndrome Stendhal ou maladie du voyageur. Caroline Gutmann crée une nouvelle catégorie psychologique : le syndrome Nerval.

C. J.

« Le Syndrome Nerval », par Caroline Gutmann,
Lattès, 280 p., 19 euros.

Le rayon polar de BibliObs


http://bibliobs.nouvelobs.com/20100525/19610/le-syndrome-gutmann


le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


Les commentaires sont fermés.