Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mai 2010

Youpie !


1. Saint Augustin n'est pas seulement un saint, c'est aussi un grand philosophe.
2. Le jeu d'échecs  est le roi des jeux, très dignement pratiqué à Lyon
3. Lyon est une ville de lumières, et d'ailleurs j'habite la région lyonnaise

Trois bonnes raisons de me réjouir . Et d'inviter mes amis à se réjouir avec moi : Alléluia !
------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sortir

Publié le 19/01/2010 à 16:54 Le Point.fr - Culture

EXPO / PRIMITIF ITALIEN

Un Vénitien à Lyon

Par Catherine Lagrange

Un Vénitien à Lyon

" Saint Augustin et Alypius reçoivent la visite de Ponticianus ", du peintre vénitien Nicolo di Pietro © Musée des Beaux Arts de Lyon


C'est un véritable trésor que vient de recevoir, par dation, le Musée des Beaux-Arts de Lyon. Signé par le peintre vénitien Nicolo di Pietro, Saint Augustin et Alypius reçoivent la visite de Ponticianus est un petit tableau peint au début du XVe siècle, vraisemblablement en 1413. On y voit trois hommes installés autour d'une table. Deux d'entre eux s'affrontent dans une partie d'échecs, pendant que le troisième, habillé en bleu, feuillette un ouvrage. Ce dernier semble interrompre la partie d'échecs pour faire part d'une découverte faite dans son livre.

Ce petit tableau est en fait l'élément constitutif d'un retable dont les différentes pièces sont aujourd'hui dispersées dans plusieurs musées, certaines ayant même été détruites.
Il ornait à l'origine l'autel de l'église de Sant'Agostino de Pesaro, sur la côte Adriatique, et faisait partie d'une commande passée, par l'ordre des Augustins, clients réguliers du peintre. Le tableau hérité par le musée de Lyon était certainement positionné en bas de l'ensemble, sous un portrait de saint Paul.

Exposé au sein de ses collections d'art ancien, Saint Augustin et Alypius reçoivent la visite de Ponticianus fait l'objet d'un décryptage pédagogique minutieux présenté par le Musée des Beaux-Arts de Lyon. Le joueur d'échecs en robe rouge est ainsi identifié comme étant saint Augustin et la scène est, selon les historiens, une référence à ses confessions, dont certains passages décrivent avec précision cette scène.

L'arrivée de ce tableau permet incontestablement de combler une lacune de la collection de primitifs italiens du musée lyonnais, qui ne comptait pas jusqu'alors de peinture vénitienne du XVe.



Primitifs italiens. 2ème étage.
Musée des Beaux Arts de Lyon. 20 place des Terreaux. Fermé le mardi. 04 72 10 17 40. www.mba-lyon.fr


http://www.lepoint.fr/guide-sorties/2010-01-19/primitif-i...
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


07:17 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.