Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 mai 2010

Lionnel Luca, champion de la bêtise (avec un grand C)



Voilà un monsieur qui foudroie une oeuvre cinématographique sans l'avoir vue ! ( Finkielkraut, l'inénarrable, nous avait déjà fait le coup !) Et sur quoi s"appuie-t-il? Sur une critique du service historique des armées ! Incroyable ! Les képis décrètent la vérité historique dans ce pays? O.
------------------------------------------------------------------------------


Culture

Publié le 07/05/2010 à 17:21 - Modifié le 07/05/2010 à 19:13 AFP
Polémique "Hors-la-loi": la SACD remet un "prix de la Bêtise" à Lionnel Luca

Polémique

.

La Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) a décerné vendredi le premier prix de la "Bêtise avec un grand C" au député UMP des Alpes Maritimes Lionnel Luca pour s'être "attaqué publiquement" à une oeuvre, le film de Rachid Bouchareb "Hors-la-loi", "sans l'avoir vue".

"Ce prix vise à honorer ceux qui, en toute méconnaissance de cause, prendront dorénavant l'initiative de tenter de limiter la liberté d'expression en s'attaquant publiquement à des oeuvres sans les avoir lues ou vues", indique l'organisation dans un communiqué.

Il a été décerné "à l'unanimité" par le conseil d'administration de la SACD à Lionnel Luca pour avoir, "dans un grand élan de respect et de tolérance", estimé que "Hors-la-loi", qui sera présenté le 21 mai en compétition au 63e Festival de Cannes et "qu'il "n'a pas vu, est +manichéen+ et qu'il s'agit +d'une falsification historique+".

"Les auteurs de la SACD félicitent chaleureusement Lionnel Luca pour ce prix amplement mérité" dont l'intitulé s'inspire d'une expression du poète Jacques Prévert, poursuit le communiqué.

"Pour accompagner ce prix, un livre ou un film de son choix sera à sa disposition le jour où il choisira d'en prendre connaissance avant d'émettre un avis à son sujet", conclut-il.

"Hors-la-loi" suit, de la fin des années 1930 à l'indépendance algérienne en 1962, le destin de trois frères à travers les tumultes de l'histoire franco-algérienne.

Taxé de "négationnisme" par M. Luca - ne l'ayant pas vu, il s'est basé sur un rapport du service historique du ministère de la Défense qui passait au crible un scénario provisoire -, le film s'est attiré les foudres de l'extrême droite, d'associations représentant des harkis, des anciens combattants et des pieds-noirs.

Une douzaine d'intellectuels ont réagi en dénonçant le "retour en force de la bonne conscience coloniale".


le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945




le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


21:39 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci pour votre billet, je découvre votre blog et je tiens à vous féliciter pour votre travail remarquable

Écrit par : locations paris | 15 juin 2010

Les commentaires sont fermés.