Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 mai 2010

Expo



Les salons féminins au temps de Proust

Par Annick Colonna-Césari, publié le 30/04/2010 à 14:00

Au bal, Berthe Morisot, 1875

Musée Marmottan Monet/Bridgeman Giraudon/DR

Au bal, Berthe Morisot, 1875

 

 

Qui se souvient de Madeleine Lemaire ? Aquarelliste réputée en son temps, et maîtresse d'Alexandre Dumas fils, elle dirigea l'un des salons parisiens les plus fréquentés. Marcel Proust en était l'un des fidèles. Les comédiennes Réjane et Sarah Bernhardt venaient s'y produire, Camille Saint-Saëns, Reynaldo Hahn ou Jules Massenet, y jouer du piano. Rivalisant avec la princesse Mathilde ou la princesse de Polignac, Madeleine Lemaire fait partie de ces femmes éclairées qui animèrent la vie culturelle et mondaine du tournant du xixe siècle. L'exposition, réunissant tableaux, lettres, partitions et bijoux, ressuscite cette époque délicieusement surannée. Le cadre du musée Marmottan, un hôtel particulier, se prête parfaitement à cette évocation.

 

Femmes peintres et salons au temps de Proust.
Musée Marmottan, Paris (XVIe). Jusqu'au 6 juin.


http://www.lexpress.fr/culture/art/les-salons-feminins-au...
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


23:03 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Disons quand même qu'il y a ici une dame qui ne se borne pas à "faire de la peinture" entre une tasse de thé et un petit gâteau : c'est un peintre majeur, l'égale de Monet, Manet, Renoir ! Vous ne voyez pas? Normal, c'est une femme ! C'est Berthe Morisot, traitée aujourd'hui encore avec une certaine condescendance. Géniale Berthe Morisot !

Écrit par : Orlando | 05 mai 2010

Disons quand même qu'il y a ici une dame qui ne se borne pas à "faire de la peinture" entre une tasse de thé et un petit gâteau : c'est un peintre majeur, l'égale de Monet, Manet, Renoir ! Vous ne voyez pas? Normal, c'est une femme ! C'est Berthe Morisot, traitée aujourd'hui encore avec une certaine condescendance. Géniale Berthe Morisot !

Écrit par : Orlando | 05 mai 2010

Les commentaires sont fermés.