Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 avril 2010

Alain Badiou, un fanatique ?





Jean-Pierre Martin enquête sur les "apostats"

Par Jean-Paul Enthoven

Jean-Pierre Martin enquête sur les

De gauche à droite : Émile Ajar, illustre métamorphose de Roman Gary, Scott Fitzgerald, maître ès démolitions, et André Gide, apostat désinvolte. © Jacques Cuinières/Roger-Viollet, Henri Martine/Roger-Viollet, AP/Sipa.


Certains hommes ont besoin de se renier, de trahir, de se réinventer. Enquête sur les "apostats".

C'est le romancier Henry James qui l'affirmait : il n'existe que deux sortes d'individus. D'abord, ceux qui se veulent à jamais les mêmes, qui se glorifient de n'être nés qu'une fois, qui psalmodient leurs identités, leurs croyances, leurs façons de vivre, de sentir, de penser ; et, en face, ceux qui, soudain confrontés à une idée ou à une situation, se transforment, se retournent, deviennent autres, trahissent ce qu'ils ont adoré comme s'ils étaient, dans une même existence, impatients de se réinventer.

 

Tout lire :

http://www.lepoint.fr/culture/2010-04-27/litterature-jean...

 

Lire tout permet d'apprendre qu'Alain Badiou "demeure" un fanatique...

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


Commentaires

Très intéressant !

Écrit par : LoZ | 28 avril 2010

Les commentaires sont fermés.