Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 avril 2010

Mais qu'est-ce qu'ils ont, ces cabots ? A la niche !


 La bataille idéologique ( forme distinguée de la lutte des classes) fait toujours rage dans le microcosme culturel.  Alain Badiou, fort d'un succès médiatique mérité, est une cible de choix pour les plumitifs bien en cour. Le Nouvel Obs nous offre un substantiel dossier sur notre philosophe, dans lequel vous pourrez lire l'intéressant affrontement Finkielkraut-Badiou. Mais aussi un regrettable papier, tout imbibé de fiel, intitulé "Une riposte de la bande à Badiou". O.
------------------------------------------------------------------------------
 
Marie-Claire Boons-Grafé nous écrit

Un autre portrait d'Alain Badiou

Par Marie-Claire Boons-Grafé

La psychanalyste Marie-Claire Boons-Grafé, qui a autrefois milité au côté d'Alain Badiou à l'UCFml, n'a guère apprécié d'être citée comme témoin à charge dans un article peu amène récemment consacré par l'hebdomadaire « Marianne » à l'auteur de « l'Hypothèse communiste », « Logiques des mondes » et « De quoi Sarkozy est-il le nom ? ». La lettre qu'elle avait adressée à nos confrères est restée sans réponse. La voici

 

 

 

Au début du mois de mars, le journal « Marianne » a octroyé à Eric Conan pas moins de huit pages pour dresser un prétendu « portrait » d'Alain Badiou.  En vérité il s'agit d'une tentative symbolique d'assassinat : le penseur radical de notre époque en devenir, encensé depuis quelques mois par les médias, devient soudain l'homme à abattre. Contre lui et sa pensée, il faut à tout prix provoquer la haine, en empêchant surtout  le lecteur de penser.

 

Disons pour commencer que cet article procède d'une traîtrise tant sur la personne du journaliste que sur le véritable enjeu de son projet. C'est Michel Collon qui vient me voir et je découvre un article signé Conan. Collon déclare qu'il s'agit d'établir une biographie politique de Badiou et je me retrouve utilisée à servir de prétexte à une tentative d'exécution par voie de journal, de celui qu'on présente comme un criminel dangereux.

 

En voulant  mettre un coup d'arrêt au succès médiatique dont Badiou fait l'objet, il s'agit d'abord  de vider de son contenu toute possibilité d'une politique d'émancipation réelle à laquelle nous sommes toujours attachés. C'est bien cela qui agite Conan et qu'il voudrait détruire.

 

 

Alain-Badiou-1_DR.jpg
D.R.
Né en 1937 à Rabat, Alain Badiou, philosophe et professeur à l'ENS de la rue d'Ulm, est l'auteur de «l'Etre et l'Evénement» (Seuil) et «Eloge de l'amour» (Flammarion). Il avait accepté de débattre, en décembre dernier pour «le Nouvel Observateur», avec Alain Finkielkraut.

 

 

Les bas moyens employés ici sont archi-connus, utilisés sans vergogne, tout spécialement par l'hebdomadaire en question : le texte, sans la moindre analyse, est entièrement monté à coups de citations, toutes phrases prélevées, ici ou là, et isolées de leur contexte. Là-dessus, Conan grave en grosses lettres rouges et noires des mots choisis pour frapper l'imaginaire du lecteur  (« maître pervers », « vieux perdant », « violence acceptée » etc..). Dans la foulée, il colle en vrac quelque photos censées fournir des points de repère, (Mao applaudissant, surplombe Pol Pot armé d'un bâton, qui lui-même surplombe la fac de Vincennes, tandis que sur la page de droite, sous la photo d'ouvriers en bleus, un Staline complice et l'air satisfait, contemple Badiou en train de défendre son livre sur Sarkozy), le tout agrémenté de petits commentaires - parlés ou écrits - de Badiou lui-même, triés, découpés soigneusement par Conan . Ce procédé perfide, digne des vieilles méthodes d'un Crapouillot,  se répète à la page suivante avec cette fois Deleuze, Debord et BHL... Là aussi, les encarts bavent dans la grossièreté : loin de toute lecture de l'admirable disputatio entre Deleuze et Badiou, ces deux grands philosophes qui se sont reconnus et salués dans leur différence très argumentée, ici on continue de vomir Badiou.

 

Lire la suite :

http://bibliobs.nouvelobs.com/20100407/18732/un-autre-por...#

 
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945

Les commentaires sont fermés.