Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 mars 2010

Curiosité poétique : Pantoum et faux pantoum...

 

Voici un pantoum ( les experts le qualifient "faux pantoum")de Baudelaire :

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

 

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

 

Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige,
Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

 

Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !



pour en savoir plus sur cette forme exotique présentée par Hugo dans une note des "Orientales" :

http://fr.wikipedia .org/wiki/ Pantoum

http://poezibao. typepad.com/ poezibao/ 2005/04/le_ pantoum.html

et surtout, le "pantoum négligé", de Verlaine, pétillant d'humour et de fraicheur :
http://www.mag4. net/Verlaine/ poemes/pantoum. html

Celui de Baudelaire pèse une tonne à côté, vous ne trouvez pas ? O.


le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepo etique.hautetfor t.com/
et son forum:
http://85945. aceboard. fr/index. php?login= 85945


__._,_.___
Activités récentes:
    .

    __,_._,___

    Les commentaires sont fermés.