Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 mars 2010

Art de rue...


L'art contemporain donne parfois l'impression d'un cadavre pourrissant... Pas l'art de rue, bien vivant celui-là...O.
---------------------------------------------------------------------------------

Art de rue

VLP (Vive La Peinture !) : "Sculpter ses idées avec ses poings"

Par Céline Rouzet, publié le 21/07/2009 10:57 - mis à jour le 21/07/2009 12:14

Les "activistes du mouvement graffiti" de VLP (Vive La Peinture!), Jean Gabaret et Michel Espagnon (de gauche à droite).

DR

Les "activistes du mouvement graffiti" de VLP (Vive La Peinture!), Jean Gabaret et Michel Espagnon (de gauche à droite).

Le graffiti new-yorkais est à l'honneur cet été à la Fondation Cartier. Et l'art de rue made in France? LEXPRESS.fr a rencontré VLP, l'un des précurseurs du mouvement graffiti en France. Effusion de couleurs vitaminées, coups de pinceau énergiques et messages percutants, la peinture de ce duo de "pessimistes combatifs" est un grand cri. D'espoir.

"Art is show". En vous promenant dans Paris, peut-être êtes-vous déjà tombé nez à nez avec Zuman Kojito, un sympathique personnage de papier collé sur un mur, qui vous interpelle avec ses bulles de BD flanquées de petits mots impertinents. Prenez garde... Son ombre peut surgir à tout moment, au détour d'une rue, et disparaître aussitôt.

Drôle de destin que celui de ce Zuman Kojito : voué au collage sauvage et à l'arrachage, il est né dans la rue de deux pères très originaux, Michel Espagnon et Jean Gabaret. Ce duo d'artistes inséparable depuis plus de trente ans forme VLP (Vive La Peinture !), un groupe d'"activistes du mouvement graffiti". En 1985, le tandem organise le premier rassemblement de graffitistes fresquistes au Canal de l'Ourq, à Bondy, en Seine-Saint-Denis, ce qui en fait l'un des précurseurs de l'art de rue en France. Loin d'être des autodidactes - les deux peintres sortent respectivement des Beaux-Arts et de la faculté d'Arts Plastiques de Paris - Michel Espagnon et Jean Gabaret inventent sans cesse de nouvelles manières de peindre le monde qui les entoure. Des catacombes aux galeries parisiennes, de la bombe à la sculpture, des murs découpés à la tronçonneuse aux collages sauvages, ils jouent avec les lieux, les matières, les supports et les mots pour faire de l'art un grand show. Vivant et gratuit, s'il vous plait. Rencontre.

 

lire tout :

http://www.lexpress.fr/culture/art-plastique/vlp-vive-la-...

 


le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


02:31 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.