Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 février 2010

Roosevelt était-il en pleine digestion...


... au moment ou Karski plaidait devant lui la cause des juifs de Pologne?
C'est ce que dit Haenel dans son roman. Or, Roosevelt était un président populaire et son honnêteté ne semble pas pouvoir être mise en doute : les historiens contemporains considèrent comme invraisemblable qu'il ait pu laisser exterminer les juifs par indifférence ou par calcul. Mais... des documents de première main vont permettre de trancher : le documentaire de Lanzmann, à paraître en mars, sur le témoignage de Karski, et surtout, le livre de Karski lui-même. -pour suivre toute l'histoire :

CONTROVERSE

Haenel : " Mon livre porte la parole de Jan Karski"

Par Yannick Haenel

Haenel :

Depuis quelques semaines, la polémique autour de Karsi (à gauche) et l'écrivain Haenel (à droite) s'enflamme. ©Hirshfeld/Redux-Rea, AFP


Polémique, suite. Le 23 janvier, Claude Lanzmann, le réalisateur de Shoah , accusait le romancier de falsifier l'histoire dans son roman Jan Karski en mettant en scène un Roosevelt indifférent au sort des juifs sur lequel le résistant polonais venait l'alerter en 1943. À la suite de Lanzmann, la semaine dernière, l'ancien sénateur de Pologne et président de l'Association des amis de Jan Karski, Kazimierz Pawelek, s'insurgeait dans nos colonnes (voir Le Point n° 1951) contre le roman de Haenel, accusé d'"insouciance" et d'"ignorance". Voici la réponse du romancier.

M. Kazimierz Pawelek a connu, dit-il, Jan Karski et ne le reconnaît pas dans le livre que je lui consacre. Il affirme que je "nui[s] à l'image de Jan Karski", et va jusqu'à "mettre en garde" les lecteurs contre la nocivité de mon livre. Ne devrait-il pas carrément en appeler à son interdiction en Pologne ? Car c'est bien cela, n'est-ce pas, qui irrite M. Pawelek : la parution prochaine, aux éditions Wydawnictwo Literackie, de la traduction polonaise de "Jan Karski".

En quoi donc mon livre porterait-il atteinte à la mémoire du "héros national" qu'est Karski ? Il est clair que M. Pawelek ne s'élève pas contre mon livre par goût de la vérité, comme il essaie de le faire croire, mais par intérêt. Son indignation est calculée : il a besoin de faire croire, concernant la question de l'extermination des juifs d'Europe, que l'attitude des Alliés (les Anglais, les Américains, mais aussi Staline, que Roosevelt appelait "Uncle Joe") a été irréprochable. Les raisons d'une telle croyance - et d'une volonté de continuer, en 2010, à le faire croire - ne me regardent pas. Mais M. Pawelek s'est persuadé que Jan Karski le croit aussi. Mon livre dit le contraire. Il faut donc éliminer mon livre. Une mise au point s'impose.
le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


01:58 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.