Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 janvier 2010

Si on arrêtait ce cinoche ?

Avatar, la polémique

Par François Guillaume Lorrain et Christophe Ono-Dit-Biot

Avatar, la polémique

Le réalisateur James Cameron et son dernier chef-d'oeuvre "Avatar" créent la polémique aux États-Unis : raciste, nocif, malhonnête ?©20th Century Fox


Raciste, nocif, malhonnête ? Aux États-Unis, rançon du succès, Cameron devient une cible.

"L'envie est une passion timide et honteuse que l'on n'ose jamais avouer", disait La Rochefoucauld. À Hollywood, on pratique un tout autre genre de maximes : James Cameron est en train d'en faire cruellement l'expérience. Avatar n'est plus un succès, c'est un phénomène : avec 1,14 milliard de dollars récoltés au box-office en seulement trois semaines d'exploitation, il est aujourd'hui le deuxième film le plus rentable de l'histoire du cinéma. Faut-il rappeler que le film le plus rentable, Titanic (1,8 milliard de dollars), a lui aussi été réalisé par Cameron ? Trop pour un seul homme.

Aux États-Unis, les attaques pleuvent, presque aussi rudement que sur l'arbre sacré des Na'vis. Le feu est parti des ligues antitabac, qui ont décerné le label "poumon noir" à ce film bleu et vert. La liane Sigourney Weaver y fume comme un pompier et, pire, dans des lieux non-fumeurs. "C'est comme si l'on déversait du plutonium dans un réservoir d'eau potable", ont-elles déclaré au New York Times. Risible ? On est aux États-Unis, et on ne plaisante vraiment pas avec la nicotine.

lire la suite :http://www.lepoint.fr/culture/2010-01-18/cinema-avatar-la-polemique/249/0/414601

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


18:14 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Des êtres arbitraires, à la peau bleue et aux oreilles pointues... Est-ce que l'artiste ferait concurrence au Créateur ? Prétend-il faire mieux ? Est-ce que l'homme tel qu'il est se montre si inintéressant qu'on soit obligé d'aller admirer des chimères ? On est dans le conte pour enfant, là, et on entraine le public vers la puérilité...O.

Écrit par : orlando | 22 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.