Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 janvier 2010

Un philosophe est mort...

Un philosophe est mort...
...
Jeu 14 Janvier 2010, 22 h 20 min 01 s
De :
Orlando Erre <jotapil@yahoo.fr>
...
Voir le contact
À : PROSES@yahoogroupes.fr

Un entretien avec le philosophe sur «le malaise Sarkozy»

La mort de Daniel Bensaïd

Par Daniel Bensaïd (Philosophe)

Le philosophe et fondateur de la LCR Daniel Bensaïd est mort ce mardi 12 janvier, à l'âge de 63 ans. Il avait publié début 2008 un «Eloge de la politique profane» (Albin Michel), qui analysait l’activisme présidentiel au temps du despotisme économique et de la crise du politique. A cette occasion, l'auteur de «Marx l'intempestif» avait accordé un grand entretien au «Nouvel Observateur». Le voici

DanielBensaid2© Emanuel Bovet.JPG
(c)Emmanuel Bovet
Professeur de philosophie à l’université de Paris-VIII, Daniel Bensaïd a publié de nombreux ouvrages dont «Marx l’intempestif», «le Pari mélancolique» et «les Dépossédés». Il vient de publier chez Albin Michel «Eloge de la politique profane».

Le Nouvel Observateur.Dans votre nouveau livre, vous faites l’éloge de la lenteur face à «la fièvre du zapping» et «l’inconstance kaléidoscopique des appartenances». Avec Sarkozy, cet effet de sidération médiatique atteint-il un point de non-retour?

Daniel Bensaïd. – Cette hystérisation de l’époque, dont participe la frénésie présidentielle, pose un sérieux problème de démocratie. Le temps de l’information, de la délibération contradictoire, de la décision mûrie est lent. Or la politique, soumise à une exigence de réponse réflexe, en appelle de plus en plus à l’émotion instantanée au détriment de la raison et de la réflexion. Après que la nouvelle doctrine du Pentagone a officialisé la «guerre préventive», on discute ainsi officiellement aux Etats-Unis de légitimer la torture préventive, et en France d’instaurer, avec le projet de loi Dati, une détention préventive illimitée. Cet emballement de surface est déterminé en sous-main par la ronde endiablée des marchandises et par la rotation accélérée du capital. Dans la lutte asymétrique contre son despotisme économique, une certaine lenteur est nécessaire à la démocratie politique.


Lire la suite : http://bibliobs.nouvelobs.com/20100113/2767/la-mort-de-da...

le blog de la Micronésie poétique
http://micronesiepoetique.hautetfort.com/
et son forum:
http://85945.aceboard.fr/index.php?login=85945


Les commentaires sont fermés.