Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 septembre 2009

Mahmoud Darwich


 

Mahmoud Darwich


Récital Mahmoud Darwich - Odéon Théâtre de l’Europe, Actes Sud / Odéon / France Culture, 2009


Anthologie poétique (1992-2005),
Paris, Babel, 2009


La Trace du papillon,
Paris, Actes Sud, 2009


Comme des fleurs d'amandiers ou plus loin,
Paris, Actes Sud, 2007


Entretiens sur la poésie,
Paris, Sindbad/Actes Sud, 2006


Ne t'excuse pas,
Paris, Sindbad/Actes Sud, 2006


Etat de siège,
Paris, Sindbad/Actes Sud, 2004



Murale,
Arles, Actes Sud, 2003



Le lit de l'étrangère
Arles, Actes Sud, 2000



La terre nous est étroite,
et autres poèmes
,
Paris, Gallimard, 2000



La Palestine comme métaphore,
Paris, Sindbad/Actes Sud, 1997



Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude ?
Arles, Actes Sud, 1996


Au dernier soir
sur cette terre
,
Arles, Actes Sud, 1994



Une mémoire pour l'oubli,
Arles, Actes Sud, 1994



Chronique de la tristesse ordinaire, suivi de
Poèmes palestiniens
,
Paris, Cerf, 1989


Plus rares sont les roses,
Paris, Minuit, 1989



Palestine, mon pays :
l'affaire du poème
,
Paris, Minuit, 1988



Rien qu'une autre année,
anthologie 1966-1982
,
Paris, Minuit, 1988


Les poèmes palestiniens,
Paris, Cerf, 1970



Allocutions & textes de Mahmoud Darwich


Ahmad al Arabi
Opéra poétique écrit par Mahmoud Darwich
Composé et dirigé par Marcel Khalifé


Et la terre, comme la langue
un film de Simone Bitton
et Elias Sanbar


À propos de
"Mahmoud Darwich dans l'exil de sa langue"


Etudes, textes, critiques
sur Mahmoud Darwich



Livres en anglais


La revue
al-Karmel














Webstats4U - Free web site statistics




Avertissement :
Ce site a pour vocation de présenter le plus d’informations et de documents possibles sur l’oeuvre de Mahmoud Darwich.
Ce poète hors norme de la culture palestinienne était un homme de paix et de justice.
Son oeuvre majeure dans le monde culturel arabe – et international – n’avait pas, jusqu'à mai 2003 (date de la mise en ligne) de site web. Voilà cette "injustice" réparée.
Il est fait pour vous, lectrices, lecteurs, et bien entendu, il accueille toutes les propositions et les documents que vous seriez susceptibles de nous faire parvenir à cette adresse.
Bonne lecture !

ACTUALITÉ :
(dernière mise à jour le 9 septembre 2009)



Printemps 2009 :
trois nouvelles parutions



Mahmoud Darwich nous a quittés
le samedi 9 août 2008, à 20h35 (heure française)

Prendre ici connaissance des hommages et des nécrologies
qui ont été publiées ou diffusées


Mise en exergue sous le feu du temps qui passe ...
Journée de la solidarité humaine 2009 - "Comment la littérature change le monde - Dostoïevski, Péguy, Salomé, Levi, Darwich"
En savoir plus
La Trace du papillon
Cet ouvrage, le dernier publié du vivant de Mahmoud Darwich, rassemble une centaine de textes courts, en vers ou en prose, écrits au fil des jours sans plan préconçu ni la moindre restriction thématique.

Anthologie poétique
(1992 – 2005)

A paru fin mai 2009
Cette anthologie bilingue retrace l’itinéraire poétique de Mahmoud Darwich depuis le début des années 1990. Elle regroupe des poèmes extraits de sept recueils dont chacun a été considéré à sa sortie comme un important jalon dans l’histoire de la poésie arabe contemporaine : Onze Astres, Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude, Le Lit de l’étrangère, Murale, Etat de Siège, Ne t’excuse pas et Comme des fleurs d’amandiers ou plus loin.

Récital Mahmoud Darwich
Odéon Théâtre de l’Europe le 7 octobre 2007

Coédition Actes Sud / Odéon – Théâtre de l’Europe / France Culture
mai 2009

A paru fin mai 2009

Des vidéos
D'archives, comme ce poème à la gloire de Beyrouth psalmodié devant Arafat ; ou le tout dernier entretien donné à France 24 à l'automne 2007 plus quelques perles ...
Le plus grand des maîtres
publié dans L’Orient Littéraire,
supplément de L’Orient-Le Jour du jeudi 5 octobre 2006
Hommage à la poésie de Mahmoud Darwich
UNESCO 2006
Israël a peur de la paix
Interview par Geraldina Colotti pour Il Manifesto - (version intégrale).
le 22 octobre 2006

Comme les fleurs d'amandiers ou plus loin
Allocution prononcée, à Ramallah, par
Mahmoud Darwich , lors de la cérémonie de dédicace du recueil Comme les fleurs d’amandiers ou plus loin.
in Al-Karmel (Ramallah), n° 85, 2005
État de siège
devient une cantate composée par Garrett List
Création le 26 janvier 2005 au festival de Liège, le Manège
En chacun de nous, quelque chose d'Arafat
par Mahmoud Darwich
in Le Monde, le 17 novembre 2004
L'Éloquence du sang 
Un texte de Mahmoud Darwich (extrait du discours prononcé à Ramallah le 25 mars 2002 à l'intention de la délégation du Parlement international des écrivains).
Mahmoud Darwich dans l'exil de sa langue
Le dernier essai en langue française sur la vie et l'oeuvre de Darwich.
Mahmoud Darwich, hérault malgré lui de la Cause palestinienne
par Carole Vann et Rachad Armanios
1er mars 2004

Ombres et devenir
par Geneviève Clancy
Éloge de l'ombre de Mahmoud Darwich est inédit (50 p.), et non traduit en français.
Il fut écrit en 1982 pendant le siège de Beyrouth août 1990

Le projet Poésies d'exil : Victor Hugo et Mahmoud Darwich
La beauté des langues, matière brute de la poésie ; comme un rempart à toutes les barbaries !
par Luc Briard (Directeur du Centre Culturel Français de Gaza), Isabelle Bensoussan et Sandrine Briard (Compagnie Fulgurance)

Mahmoud Darwich / La terre comme première mère
Culture - Le Jeune Independant-
février 2004
Rien qu’une autre année, de Mahmoud Darwich, constitue la réédition d’une anthologie personnelle parue une première fois en 1983 et qui puise dans seize années d’écriture poétique (1966-1982).

Des inédits
Datant de mars 2002, traduits de l'arabe (Palestine) par Saloua Ben Abda et Hassan Chami ... et qui allaient devenir État de siège quelques temps plus tard ...
Identité
Ce célèbre poème de Mahmoud Darwich, écrit en 1964, est devenu comme un refrain magique enflammant les coeurs et déchaînant les sentiments de fierté et d'enthousiasme des Palestiniens.



"Ne le volez pas de l'hirondelle
Ne l'emportez pas de la rosée
Son requiem est écrit par les yeux
J'ai abandonné ma voix à l'écho"


Calligraphie de Ahmad Dari

Chantars no pot gaïre valer
Si d'ins del cor no mov lo chans
Bernard de Ventadour

Les commentaires sont fermés.