Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 juillet 2009

Polémik !

La tempête fait rage sur la Micronésie Poétique ! J'ai donc ouvert une rubrique spécialisée sur "Arts, Poésie, Mouvement". Pour les fidèles lecteurs et lectrices de Poèmik, voici la première rafale polémique - et qu'on ne se gêne pas si on a envie d'y participer ! C'est une façon de faire avancer les idées,c'est aussi un jeu...

 

Et voilà, c'est parti. La polémique est un art , et a donc pleinement sa place sur ce groupe musclé !
Telle que je l'entends ( mais chacun, chacune peut l'illustrer comme il veut) elle est proche du pamphlet, de l'épigramme, elle doit être spirituelle ou même bouffonne , agressive sans concession ,mais doit rester digne ,fuir la vulgarité comme la peste et, surtout , faire avancer les idées.
Voici donc que notre Prince en Toc , sur Arsenic et Vieilles Dentelles, s'en prend à Poèmik (et non "Poémix", gros lourdaud !)et à certains de ses contenus : le Tour de France, selon lui, n'aurait rien à faire sur un blog qui prétend se consacrer à la poésie.
C'est vrai, j'ai hésité avant d'envoyer l'article sur la victoire de Contador. Et puis j'ai sauté le pas. Dans l'esprit de Lamartine ou de Verlaine, certes, c'est incongru. Mais l'évolution de la pensée poétique jusqu'à nos jours ( qui échappe complètement aux Vieilles Dentelles... ) nous mène inexorablement vers une conception élargie de la poésie : sous la forme écrite, le roman, le journal intime s'y frayent une place, le théâtre y retrouve celle qu'il n'aurait jamais dû perdre (au XVIIème siècle, des auteurs dramatiques ou comiques, Racine, Molière , étaient sans restriction appelés des "poètes").
Mais il y a plus. Aujourd'hui, on parle volontiers de la poésie d'un film, d'une musique, voire d'une création gastronomique, d'une oeuvre de haute couture ou même d'un spot publicitaire. Poésie qui évidemment n'est plus celle des rimes, rythmes et images, mais plutôt sentiment poétique qui émane subtilement d'un fait culturel.
C'est à ce titre que j'ai ouvert, sur ce groupe et sur le blog Poèmik, une rubrique "Art Politique",une autre , "Société" . Ce que j'essaye de dire, c'est que l'action des politiques, des artistes, des sportifs, des organisateurs de manifestations dans tous les domaines a toujours un aspect esthétique, sentimental, culturel , qui en fait une manifestation poétique, un poème en acte , lequel peut ressurgir sous la forme de texte, et particulièrement de poème !
Voilà qui peut être discuté, n'est-ce pas ? Plutôt que de trancher et jeter, péremptoirement. Ainsi font les Ânes Savants, qui croient savoir ce qu'est la poésie.Mais on voit bien ce qui a provoqué leur ire : c'est que je me moque de la "méditation mondiale". En effet, disent-ils, pourquoi la politique, le Tour de France ou la Haute Couture seraient-ils à leur place sur un blog de poésie, et pas la méditation mondiale ?
C'est que votre engagement dans cette action fumeuse comporte un choix idéologique, une prise de position, peut-être de parti, qui est loin de l'attitude objective adoptée sur ce groupe et ce blog par rapport aux faits culturels.Pré senter un obscurantisme comme une voie à suivre et engager nos amis à la suivre, voilà quelque chose de suspect, qui ne sent pas bon et que je m'empresse de dénoncer. Cela dit, on peut considérer la "méditation mondiale", ou l'Eglise de Scientologie ou les Témoins de Jéhovah, comme un fait culturel, et donc l'apprécier et la discuter librement, ce que j'ai fait chez les Vieilles Dentelles. Mais la discussion, l'ironie, l'incrédulité n'y sont pas admises, la fée Carabosse y veille !
A la marmite les Concombres !O.

 

 

19:35 Publié dans Micronews | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Si on disait ça de moi : " Mais l'évolution de la pensée poétique jusqu'à nos jours ( qui échappe complètement aux Vieilles Dentelles... ) nous mène inexorablement..." , je me sentirais piqué au vif et je réagirais aussi sec ! Mais non, les Vieilles Dentelles préfèrent détaler comme des lapins . Courage, fuyons (bis ) O.

Écrit par : orlando | 30 juillet 2009

Les commentaires sont fermés.