Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 juillet 2009

Ce Nain est un Géant...




jeudi16 juillet 2009

Comment faire venir Prince à Montreux

Prince, au Montreux Jazz, le 17 juillet 2007. (FABRICE COFFRINI /AFP)

Prince, au Montreux Jazz, le 17 juillet 2007. (FABRICE COFFRINI /AFP)

Le 18 juillet, le chanteur de Minneapolis donnera deux concerts au Montreux Jazz Festival. Récit des coulisses d´un événement dont les enjeux s´étendent du prix du cachet à la marque de l´eau dans sa loge

Petite loge pleine de technologie, à dix mètres de la scène de l´Auditorium Stravinski. C´est de là que le patron envoie des mails douze heures par nuit pendant le festival. D´un dossier dont il est très fier, Claude Nobs extrait les 80 courriers échangés avec l´entourage de Prince. Depuis le 6 avril, depuis que le chanteur de Minneapolis s´est manifesté pour annexer la dernière nuit du Montreux Jazz, les informations circulent, changent, se précisent pour définir la seule prestation européenne de Prince en 2009. «It´s your lucky day», c´est votre jour de chance, annonce l´un des envois, au moment où la proposition faite depuis Los Angeles est enfin confirmée. Récit des coulisses d´un double concert qui apparaît déjà comme l´événement estival par excellence.

Prince est déjà venu en 2007 à Montreux, comme un échauffement avant sa vingtaine de concerts colossaux dans cette Arena de Londres où Michael Jackson avait prévu son retour. Le spectacle était déjà le fruit d´une relation longue entre Prince et Nobs. «Je l´ai connu en 1979, quand je travaillais pour Warner. Je l´ai conduit dans une petite tournée européenne, notamment au Palace de Paris. Beaucoup de gens se méfiaient de ce nain habillé comme un clown. Mais il était déjà phénoménal sur scène.»

Trente ans plus tard, rien n´a changé. Prince est toujours petit, surmonté de talonnettes, et il vous met la chair de poule quand il prend sa guitare. Il était prévu que Prince donne trois concerts la même nuit, puis un seul, puis enfin deux. Aléas d´une organisation millimétrée où les exigences d´un artiste qui contrôle tout prennent le pas sur les questions financières.

Même si l´aventure est bien entendu dispendieuse. En additionnant le cachet et les frais pour ces deux concerts, la nuit coûte à Montreux la bagatelle de 1,5 million de francs. Une somme que la billetterie couvre tout juste. «Il ne s´agit pas de gagner de l´argent sur cette soirée. Mais de vivre une des plus passionnantes aventures du Montreux Jazz», s´enthousiasme Mathieu Jaton, le secrétaire général du festival. Il était là déjà en 2007, dans les jours qui précédaient le concert de Prince, avec son agent. A parcourir le trajet exact que la star allait emprunter pour rajouter ici une barrière, là une sécurité. Le plus infime détail est soumis à la bonne volonté des estafettes américaines.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Attention ! monstre sacré !
Mickael Jackson était LA danse, Prince est LA musique !

Prince offre une chanson à Montreux Jazz...
L'écouter : ici
http://www.montreuxjazz.com/?lang=fr&cat=news&sub...

O.

Chantars no pot gaïre valer
Si d'ins del cor no mov lo chans
Bernard de Ventadour

05:51 Publié dans Chanson | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.