Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 mai 2009

Un nouvel atelier sur Poésie Libre Echange

Un procédé rhétorique très utilisé est celui de l'accumulation.La très belle page de Louis-René Des Forêts que nous avons lue il y a quelques jours, extraites d' "Ostinato", est une accumulation, comme "il y a", le poème d'Apollinaire, comme " Enfance", de Rimbaud, comme le "Cri du Prince des Sots", de Pierre Griongore, que vous pouvez-lire ci-dessous.C'est à partir de ces textes, lus et comparés , que nous allon essayer de construire notre propre accumulation. A bientôt, si vous le voulez bien !

 

Pierre Gringore Cri

La Teneur du cri

Sots lunatiques, Sots étourdis, Sots sages,
Sots de villes, de châteaux, de villages,
Sots rassotés, Sots niais, Sots subtils,
Sots amoureux, Sots privés, Sots sauvages,
Sots vieux, nouveaux et Sots de toutes âges,
Sots barbares, étranges et gentils,
Sots raisonnables, Sots pervers, Sots rétifs ;
Votre prince, sans nulles intervalles,
Le Mardi Gras, jouera ses Jeux aux Halles.

Sottes dames et Sottes damoiselles ,
Sottes vieilles, Sottes jeunes, nouvelles,
Toutes Sottes aimant le masculin,
Sottes hardies, couardes, laides, belles,
Sottes frisques, Sottes douces, rebelles ,
Sottes qui veulent avoir leur picotin,
Sottes trottantes sur pavé, sur chemin,
Sottes rouges, maigres, grasses et pâles,
Le Mardi Gras jouera le Prince aux Halles.

Sots ivrognes, aimant les bons lopins,
Sots qui crachent au matin jacopins,
Sots qui aiment jeux, tavernes, ébats ;
Tous Sots jaloux, Sots cardans les patins,
Sots qui chassent nuit et jour aux connins ;
Sots qui aiment à fréquenter le bas,
Sots qui faites aux dames les choux gras,
Advenez-y, Sots lavés et Sots sales ;
Le Mardi Gras jouera le Prince aux Halles.

Mère Sotte semont toutes les Sottes,
N’y faillez pas à y venir, bigotes ;
Car en secret faites de bonnes chères.
Sottes gaies, délicates, mignottes,
Sottes douces qui rebrassez vos cottes,
Sottes qui êtes aux hommes familières ,
Sottes nourrices, et Sottes chamberières,
Montrer vous faut douces et cordiales ;
Le Mardi Gras jouera le Prince aux Halles.

Fait et donné, buvant vin à pleins pots,
En recordant la naturelle gamme,
Par le Prince des Sots et ses suppôts ;
Ainsi signé d’un pet de prude femme.

 

 

06:49 Publié dans Micronews | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.