Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 mai 2009

Jean Métellus

Jean Métellus est un poète haïtien. Haïti, la belle île, la patrie de Toussaint Louverture, la première république noire fondée par des esclaves libérés...Haïti, qui travaille encore à faire son soleil se lever...

Jean Métellus sera prochainement à la Cave Littéraire, à Villefontaine, près de Lyon.

 

Encyclopaedia Universalis , Dictionnaire de la littérature Française du XXe siècle, Albin Michel, Paris
Par Jean-louis Joubert

Métellus Jean (1937 - )
" Appartenant à cette vaste diaspora Haïtienne que la dictature des Duvalier a contrainte à l'exil, Jean Métellus a su maintenir par l'écriture un lien étroit avec son pays. Né à Jacmel, où il fut quelque temps professeur, il s'est installé à Paris en 1959, y a étudié la linguistique et la médecine, puis s'est spécialisé en neurologie. En 1973, la revue Les Lettres nouvelles publie un long poème, Au pipirite chantant, qui s'impose d'emblée comme une œuvre forte et novatrice.
(…)
En refusant une haïtiennité simplement affichée à la surface de l'œuvre, Métellus revendique, pour les écrivains haïtiens, la liberté de ne pas s'enfermer dans le régionalisme. "
Le dictionnaire de la littérature française contemporaine
Jérôme Garcin, Editions François Bourin, Paris
Par Jean Métellus
Métellus, Jean (1937 - …)
" (…) Initié à la lecture par deux vieilles filles pieuses, réputées pour leur virginité, Jean Métellus accéda à l'écriture chez les Frères de l'instruction chrétienne (F.I.C) dont il n'a pas gardé un souvenir émouvant.
(…)
En faisant alterner Le Misanthrope et Anacaona, tragédie haïtienne, sur la scène de Chaillot, Vitez a démontré que la francophonie va de Métellus à Molière. Métellus prise fort cette concitoyenneté, lui qui écrit aussi sous la dictée du vrai. Il campe sa haute stature dans les titres de ses quatre recueils de vers. Levé " au pipirite chantant " comme son père le boulanger, c'est un " homme de plein vent ", " voyant " à ses heures, imprécateur ou porteur d'une parole sereine.

Les commentaires sont fermés.