Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 avril 2009

Jean-Edern Hallier

  Jean-Edern Hallier, une forte personnalité ! hier soir, France 5 lui consacrait un petit film très bien fait, rappelant ses frasques, coups d'éclats, bouffonneries, mésaventures et péripéties tragi-comiques diverses... Ondoyant, contrasté, insaisissable, spécialiste  de coups de gueule , de retournements de veste et d'envolées épiques, Jean-Ederne Hallier ne laissait personne indifférent, au point que le candidat Mitterrand semble être tombé sous le charme... Candidat qui fit sans doute des promesses... que le président n'a pas tenues, ce qui provoqua l'ire vengeresse de notre écrivain : Mitterrand devint le punching ball de Jean-Edern et de son journal satirique L'Idiot international. L'Elysée le mit sur écoutes, lui et son entourage !

  Il voulait être un grand romancier, il fut journaliste; il voulut être journaliste, il fut polémiste; il voulut être polémiste, il fut un clown, un clown avec une manière de génie : occuper la scène, faire des déclarations fracassantes à la télévision, ondoyer dans l'entourage de personnalités controversées (Fidel Castro, le Pen...), organiser des coups retentissants ( son auto-enlèvement !), tout, pourvu qu'on parle de lui ! Le génie de la com, comme on dit.

  Seulement voilà, tirer les moustaches du tigre n'est pas sans danger ! Sa mort "accidentelle" suivie du cambriolage de sa chambre d'hôtel à Dauville et de son appartement à Paris laisse assez de questions sans réponse pour qu'on puisse se demander si on ne s'est pas débarrassé de lui ...

  Quelqu'un dit très justement au cours du film que son oeuvre véritable, c'est sa vie. Jean-Edern Hallier, créateur de ses jours, inventeur de ses aventures et avatars,le poète de sa vie ...

Pour en savoir plus, wikipedia bien sûr, et aussi

http://www.republique-des-lettres.fr/

une adresse à retenir !O.

Les commentaires sont fermés.