Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 avril 2009

Maurice Druon

  Maurice Druon est mort hier, 15 avril 2009. Académicien et ancien ministre de la Culture. Si j'ai bonne mémoire, il a été le premier en charge de ce poste créé par le général de Gaulle. Il réussit à provoquer une levée de boucliers du monde intellectuel et artistique par son attitude hautaine. Il avait déclaré à l'Assemblée : " Ceux qui se présentent à ma porte avec une sébille dans une main et un cocktail molotov dans l'autre feraient bien de choisir..." - il visait les théâtres plus ou moins subventionnés, généralement de gauche, voire extrême, et qui rouscaillaient devant la pingrerie du ministère...

 L'oeuvre de sa vie est probablement la saga médiévale des "Rois Maudits ", 6 volumes pour lesquels les mauvaises langues insinuent que sa plume n'a servi qu'à y apposer la signature. L'oeuvre a par deux fois été mise en images pour la télévision, les deux fois magnifiquement. Michel Torreton, dans le rôle du méchant, a été aussi formidable récemment que Jean Piat il y a quelque quarante ans ! Et Jeanne Moreau, en tante diabolique, a réussi une des plus belles compositions de sa carrière déjà si riche.

  Ses collègues académiciens, par la voix d'Hélène Carrère d'Encausse, saluent en lui un grand amoureux de la langue française. Amoureux, sans doute, mais il ne lui a fait aucun mal. Or, chacun sait que la vraie amoureuse dit : Chéri, fais-moi mal ! - eh bien avec lui, elle en a été pour ses frais... Bon, ne soyons pas trop rosse,il nous laisse quand même un chant impérissable, le "Chant des Partisans". Mais la tâche était sans doute trop dure pour lui, il s'est fait aider par Joseph Kessel ! Non, j'ai dit que je ne serais pas trop rosse pour finir : alors, bravo Druon-Kessel pour le superbe "Chant des Partisans" :

"Montez de la mine,/ Descendez des collines,/ Camarades !" O.

 

Commentaires

Kessel était le tonton de Druon...Et puis, vérification faite, c'est sous Pompidou que Druon a exercé ses talents de ministre "des Affaires Culturelles". Et il est mort le 14 avril, non le 15 ! Conclusion : j'aurais mieux fait de me documenter avant ! O.

Écrit par : orlando | 16 avril 2009

Les commentaires sont fermés.