Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 juillet 2005

Poésie du Corée, Ko Un

Sous un poirier sauvage de Ko Un
Circé (Editeur)
01/11/2004 (Parution)
Traduit du coréen par Han Daekyun et Gilles Cyr.

"Nuit d'extase

Ce qui coulait jour et nuit
maintenant a cessé

mère ne dort pas

le torrent qui dévalait tout l'automne
où dort son bruit ?

quel froid, quel bonheur !
le bruit de l'eau, soudain, vient de mon coeur

allez, ténèbres, allez illuminer ce coeur"

Proposé par Rose dans Voixdumonde

Les commentaires sont fermés.