Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 mai 2005

Cinq exercices poétiques

Sur Poesielibree4, Orlando nous propose en ce moment cinq exercices poétiques. En ce moment, nous en sommes à un exercice très intéressant qui est le déca-mental. Qu'est-ce que c'est ? Avant de vous en parler, voici le petit programme concocté par Orlando :

1. Le mot.
2.Les rimes.
3. Assonances,contre-assonances, consonances.
4.Mètre.
5.Le mot, les phrases.

Ce ne sont que des titres, bien sûr. Je vous donne un aperçu du 4.
Choisissons un mètre glorieux, mais un peu délaissé aujourd'hui, le décasyllabe. Son rythme classique est croissant, 4+6. Mais le rythme décroissant existe, 6+4. Quant au rythme équilibré, 5+5, que Bonaventure des Périers appelle plaisamment "tara tantara", il est plutôt réservé à la poésie légère, fantaisiste, satirique.
L'exercice peur se décliner en plkusieurs variantes.
A. Sans se soucier de signification, mais seulement de rythme, écrire un décasyllabe classique : le forgeron dans l'atelier ombreux.
Puis un autre. Encore un autre. Sans rapports entre eux. Durée trente minutes.
B. Version orale. Même démarche. Si possible en marchant (par exemple, promenade dans la nature pour être tranquille) ou pendant une période d'oisiveté forcée (salle d'attente, train, métro...)
C. Version surréaliste: Même démarche qu'en A (écrit) ou B (oral), mais en recherchant les images surprenantes.

Chacune de ces séances suivie d'un compte rendu, notant ce qui s'est passé dans l'esprit, les difficultés, les évolutions, les résultats. Ont peut couronner le tout par l'écriture d'un ou plusieurs poèmes en décasyllabes. Et on peut faire ce genre d'exercices avec les autres mètres, il y a de quoi faire !

Les autres exercices sont également prompetteurs. Le 3 est un continent à explorer. Bon, je prépare un peu tout ça avant de vous le soumettre ( je teste les jeux -exercices sur moi-même ! ) A bientôt ! O.

Et voici le déca-mental :

Partir pour une balade d'une heure environ, en choisissant un itinéraire tel que vous ne risquez pas d'être dérangé ou distrait. Pendant la balade, composez mentalement le plus possible de décasyllabes , sur les sujets qui vous passent par la tête. Ne vous préoccupez pas trop du sens ni de la syntaxe, le but principal étant de suivre le rythme classique 4+ 6 ( et non 6+4 comme je l'ai écrit par erreur il y a quelques jours).

Au retour, rédigez un compte rendu de l'exercice en une ou deux pages, en citant quelques-uns de vos décasyllabes;

Dépôt des compte rendus "déca-mental" à partir de vendredi midi. O.

PS: on peut imaginer des variantes: déca-mental dans une salle d'attente, en train, en métro... ou à plusieurs, en une sorte de dialogue de décas... C'est peut-être très bien, mais je n'ai expérimenté que la balade en solitaire .



Commentaires

A titre indicatif, il existe un long développement de Jacques Roubaud sur le tara-tantara dans "Poésie:" (avec mes excuses, je ne sais pas faire les italiques dans un commentaire).

Vos propositions formelles sont tout à fait captivantes.

A très bientôt,

Écrit par : Guillaume Cingal | 09 juin 2005

Les commentaires sont fermés.