Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 janvier 2005

Un poème de Queneau


Bonjour ! voilà, c'est le retour... Vacances, jeux, fêtes, et pendant ce temps, une catastrophe historique... Ton poème, Cécile, me remet en mémoire celui-ci, de Queneau:

Un poème, c'est bien peu de chose
à peine plus qu'un cyclone aux Antilles
qu'un typhon dans la mer de Chine
un tremblement de terre à Formose

Une inondation du Yang Tse Kiang
ça vous noie cent mille Chinois d'un seul coup
vlan
ça ne fait même pas le sujet d'un poème
Bien peu de chose

On s'amuse bien dans notre petit village
on va bâtir une nouvelle école
on va élire un nouveau maire et changer les jours
de marché
on était au centre du monde on se trouve maintenant
près du fleuve océan qui ronge l'horizon

Un poème c'est bien peu de chose

(L'Instant fatal)

Proposé par Orlando

Les commentaires sont fermés.