Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 décembre 2004

Poésie roumaine - George Alboiu

LE GRAND RENONCEMENT

Il y a du grand renoncement dans ce crépuscule, de la déception

la chair m’est lourde chimère

comme il est étroit le ciel, comme les astres sont peu nombreux,

je m’éloigne et ils s’éloignent

dans le même renoncement.

Triomphante est la pierre, triomphante est la nuit

et l’oiseau et la croix qu’il porte en volant

et le grand rayon de la mort qui fleurit

de blanches vierges dans les jardins.



Et il y a du renoncement dans ce crépuscule, de la déception



Le ciel s’abîme en lui – elle est tellement étrange

sa douleur comme si elle me connaissait.

Je ne m’en étonne pas, réconfort

Eternelle est ma naissance et éternelle

Déception est ma mort



Extrait de " terrible apothéose ", 1973

George Alboiu dans Poètes roumains contemporains, choix et présentation d’Irina Petras, éditions Ecrits des forges, page 18

Les commentaires sont fermés.