Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 décembre 2004

Attente

Attente

Je t'attends toujours
là où je t'ai vu partir
sous un ciel perdant ses flots
dans l'indifference d'un temps reclus
derrière l'éclat
de ton bleu
l'aura de mes jours

Et dans mon givre à moi
je me suis dis
-pour que je m'y plaise,
qu'un jour un mois un miroir
une année suffisent
pour que ton feuillage
qui pérsiste,vert ,sous mon éternelle attente
tes magiques mamelles de vent
tes sédiments sur la face chaude des monts
embelliront encore les nuits de ma terre

Et je t'attends toujours
sur mes doigts palpitants de voyelles
tout près de la dalle
debout pour te dire dans la mémoire des temples
que tes consonnes me manquent

Tu sais qu'on léchant mes encres
pas loin de ton silence
retraçant les veines
balafrées de mes suds
j'ai cherché sur les visages des passants
toutes les pertes de mon chemin
mais je n'ai trouvé que ton visage

Et je t'attends toujours


(Texte d'Ali Iken)

Commentaires

Superbe poème Ali... J'ai pas assez de mots pour te dire ce que je ressens en le lisant. Si besoin de modifications ultérieures, préviens moi, je les ferai....

Écrit par : Cécile | 09 décembre 2004

Les commentaires sont fermés.